Publicité

Un virus chez le chat pourrait se transmettre à l’Homme, d’après une étude

Un virus chez le chat pourrait se transmettre à l’Homme, d’après une étude cat-serious © Shutterstock Esin Deniz

Le virus « morbillivirus félin » qui peut provoquer une insuffisance rénale chez le chat pourrait aussi infecter les humains, d’après une récente étude scientifique.

Par Elodie Carpentier

Publié le

Dans une étude publiée dans les Actes de l’Académie nationale des sciences, des virologues de l’Université de Pittsburgh ont révélé qu’un virus responsable d’insuffisance rénale chronique chez les chats pourrait se transmettre à l’Homme.

Un virus de la même famille que la rougeole

Ce virus qui se nomme « morbillivirus félin » a été découvert, il y a une dizaine d’années, chez des chats errants à Hong Kong. Aussi appelé FeMV, il est de la même famille que la rougeole : « Contrairement à la rougeole, le FeMV semble se propager d'hôte à hôte par l'urine de la même manière que le virus zoonotique Nipah hébergé chez les chauves-souris, qui provoque des épidémies mortelles annuelles chez l'homme dans toute l'Asie du Sud-Est », précisent les chercheurs.

Comme l’explique « Pourquoi Docteur ? », le FeMV pénètre dans les cellules en se liant à un récepteur de protéine de surface appelé CD150, comme la rougeole. Les chercheurs expliquent que les personnes vaccinées contre cette maladie sont donc protégées.

Des « agents pathogènes pour les humains »

« Le morbillivirus félin est resté sous le radar pendant de nombreuses années (…) Nous sommes désormais en mesure de mettre en lumière son lien avec l'insuffisance rénale chronique des chats et de mieux comprendre comment nous pouvons arrêter la transmission et les retombées potentielles sur les populations humaines », écrit Paul Duprex, directeur du Centre de recherche sur les vaccins de l’université de Pittsburg.

Pour le scientifique, il est important que la recherche se penche sur « ces agents pathogènes des animaux » car ils peuvent devenir « des agents pathogènes des humains ».

À lire aussi : Elle s’inquiète pour la santé de son chaton : le diagnostic du vétérinaire fait hurler de rire des milliers de personnes

Laisser un commentaire
0 commentaire
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter