Publicité

Un mémorial en l’honneur des chiens héros civils et militaires inauguré dans la Marne

Un mémorial en l’honneur des chiens héros civils et militaires inauguré dans la Marne dog-serious

À Suippes, dans la Marne, la rédaction de Wamiz a assisté à l’inauguration du premier mémorial dédié aux « chiens héros ». Ce monument intitulé « Frères d’arme » a été installé dans une commune qui abrite le plus grand chenil militaire d’Europe.

Par Elodie Carpentier

Publié le

Pour la première fois en France, un mémorial dédié aux « chiens héros civils et militaires » a été inauguré, le 20 octobre 2022, à Suippes dans la Marne.

« Donner de la poésie dans l’histoire de cette guerre »

La stèle en bronze intitulé « Frères d’arme » est une oeuvre d’un mètre de haut sur 1,2 m de large réalisée par l’artiste franco-colombien Milthon. Elle représente un Poilu et son chien, érigés en symboles de tous les chiens héros et de leurs conducteurs d’hier et d’aujourd’hui : « Mon but est de donner un peu de poésie dans l’histoire de cette guerre. Ces chiens de militaires ont apporté cette chaleur de bonheur et de complicité entre les deux », a précisé l’artiste lors de sa prise de parole.

Le mémorial est né à l’initiative de la Centrale Canine, association reconnue d’utilité publique et oeuvrant à valoriser le rôle majeur des chiens dans la société.

« C’est un monument qui va vivre »

Financé à hauteur de 150 000 euros par la SCC, Alexandre Balzer, son président, précise à la rédaction de Wamiz que « Suippes est un haut lieu de la guerre 14-18, c’est aussi le lieu du 132e régiment d’infanterie cynotechnique, cela a vraiment un sens de le mettre ici. C’est un monument qui va vivre parce que vous avez des prises d’armes qui se font régulièrement. C’est un mémoriel pour les chiens de guerre au départ même s’il est pour tous les animaux qui se sacrifient au service de l’Homme ».

Située sur la place de l’Hôtel de ville, le monument a notamment été inauguré en présence de François Collart, mairie de Suippes, du général Elrick Irastorza, parrain du mémorial et ancien chef d’état-major de l’armée de terre, Alexandre Balzer et des soldats du 132e RIC et leurs chiens.

À lire aussi : Après 7 heures de recherche, un chien de la gendarmerie retrouve un homme caché dans un local

Laisser un commentaire
0 commentaire
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter