Publicité

À Aulnay, onze chiens vivaient « sans eau, ni nourriture » chez un particulier déjà soupçonné de maltraitance

À Aulnay, onze chiens vivaient « sans eau, ni nourriture » chez un particulier déjà soupçonné de maltraitance dog-angry © Shutterstock Celiafoto

Deux staffs, un chiot Bull-Terrier, trois chiens de chasse, un bouledogue et un chien type lévrier ont été retrouvés chez ce particulier soupçonné d'actes de cruauté.

Par Elodie Carpentier

Publié le

Pas moins de onze chiens qui vivaient « sans eau, ni nourriture » ont été saisis, mercredi 19 octobre, chez un habitant d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Sant-Denis).

L’association Action Protection Animale est intervenue chez cet homme déjà soupçonné de maltraitance animale.

 

Des chiens enfermés dans des cages

« Un seul chien était en liberté à l’extérieur, dans un jardin qui apparaît comme la partie commune d’un ensemble de logements. Trois autres se trouvaient dans un box, également dehors. Les sept autres étaient enfermés dans des cages dans le domicile de l’homme, une maison en bois », explique un porte-parole d’APA dont les propos ont été relayés par le Parisien. Comble de l'horreur, l'homme pouvait frapper ses animaux.

Outre les chiens retrouvés « affamés », l’association a aussi trouvé un cochon laineux gravement blessé. L’APA se demande si ce pauvre animal n’a pas été utilisé pour exercer les chiens à l’attaque.

Un particulier déjà soupçonné de maltraitance animale

L’individu n’était pas un inconnu des forces de l’ordre car il était déjà soupçonné de maltraitance animale. En 2021 déjà, « la police est intervenue chez l’individu suite à des hurlements d’animaux. Arrivés sur les lieux, les policiers ont alors découvert dix chiens, tous des molosses de type American staff et dogues argentins détenus sans autorisation au domicile du mis en cause », explique Anne-Claire Chauvancy, la présidente d’Action Protection Animale.

Après le passage des policiers, l’association a décidé de porter plainte contre ce propriétaire pour « actes de cruauté » et « abandon des animaux ». Les chiens saisis ont été confiés à l’APA.

À lire aussi : Un homme écope de 18 mois de prison pour avoir frappé, poignardé et jeté dans la Seine une chienne

Laisser un commentaire
1 commentaire
Vivi87
Vivi87
les gens savaient mais personne ne bougeait !!!! quelle honte d 'avoir laissé ces chiens entre les mains d 'une ordure .
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter