Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box

Morphologie du hamster

Hamster
Hamster
Poids :
environ 120 g
Longeur :
13 à 15 cm
Espérance de vie :
3 ans

Le corps du hamster est recouvert d’une épaisse et douce fourrure ; la peau est souple et très élastique. Le mâle et la femelle revêtent un aspect semblable (même s’il existe, chez certaines espèces, une légère différence de taille entre les deux) exception faite, bien entendu, des organes génitaux externes.

Les pattes sont assez courtes ; les antérieures possèdent quatre doigts (le pouce, pur vestige, se résumant à un minuscule appendice), et les postérieures, cinq ; tous les doigts sont munis de griffes. Quand il veut regarder autour de lui et examiner son environnement, le hamster se dresse sur ses pattes de derrière. Les pattes de devant servent éventuellement à saisir la nourriture pour la porter à la bouche et aident en outre à nettoyer le pelage.

Les moustaches pour détecter les obstacles

Le museau présente de longues moustaches qui remuent sans cesse lorsque le petit rongeur hume l’air et qui constituent un organe tactile extrêmement utile pour détecter les obstacles quand l’animal se déplace dans l’obscurité.

Très développé, l’odorat permet à la fois de chercher la nourriture, de se tenir à l’écart des ennemis et, dans le cas d’un mâle, de trouver une femelle prête à s’accoupler.

Les yeux sont petits, ronds et particulièrement saillants. Les hamsters ont une vue peu développée : il s’agit en effet d’animaux nocturnes, dont l’activité repose essentiellement sur l’odorat et l’ouïe.

Minces et délicates, les oreilles sont recouvertes d’un fin duvet. Bénéficiant d’une ouïe très sensible, les hamsters en captivité supportent mal le vacarme et les bruits forts.

Longues et tranchantes, les incisives (deux supérieures et deux inférieures) servent non seulement à manger, mais aussi à se défendre : elles sont en effet capables d’infliger au besoin de profondes et douloureuses morsures. Elles revêtent une couleur jaunâtre, qu’il ne faut pas prendre pour un signe de manque d’hygiène ou de maladie. Les incisives poussent continuellement tout au long de la vie de l’animal et doivent être maintenues à la bonne longueur par une usure incessante. En raison de cette caractéristique, les incisives des hamsters, comme celles de tous les rongeurs, sont dites « à canal radiculaire ouvert ».

Les autres dents consistent en des molaires (trois supérieures et trois inférieures de chaque côté) « à canal radiculaire fermé », quant à elles : cela signifie qu’à l’instar de nos dents, une fois sorties, leur croissance s’arrête. Si l’on peut aisément observer les incisives en écartant les lèvres du hamster, les molaires situées plus profondément à l’intérieur de la cavité buccale ne se distinguent en revanche pas directement. Un espace dépourvu de dents, appelé « diastème », sépare les incisives des molaires. Tant les incisives que les molaires commencent à percer dès la naissance.

Transport de la nourriture avec les abajoues

Les abajoues constituent vraisemblablement le trait saillant des hamsters. Elles consistent en une évagination de la paroi interne des joues, qui forme une poche extensible utilisée pour entasser la nourriture et le matériau de nidification que le hamster rassemble durant ses expéditions nocturnes pour l’acheminer ensuite dans son terrier.

Vides, les abajoues passent inaperçues ; pleines, elles se révèlent en revanche parfaitement visibles et s’étendent sur les flancs de l’animal en lui donnant un aspect comique. De retour dans son terrier, le hamster vide ses abajoues en s’aidant de ses pattes antérieures. Les aliments trop gros pour être introduits dans les abajoues se transportent avec la bouche, en les attrapant à l’aide des incisives.

Dépourvus de glandes sudoripares, les hamsters sont par conséquent incapables de transpirer et extrêmement sensibles aux températures élevées, contre lesquelles ils ne peuvent pas lutter et qui les exposent rapidement à un coup de chaleur. Quand en revanche la température ambiante descend en dessous de 5 °C, les hamsters dorés tombent dans un état de torpeur, semblable à la léthargie, dont ils sortent de temps en temps pour manger.

 
M. Avanzi
  • Docteur vétérinaire, spécialiste des animaux exotiques et des petits mammifères de compagnie

1 commentaire(s)

Channel a écrit:
il y a 4 ans
encore plein de bon conseil !!
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)