Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre

Maladies respiratoires de la gerbille

Gerbille
Gerbille
Poids :
75 à 120 g
Longeur :
environ 12 cm
Espérance de vie :
3 à 5 ans

Les maladies respiratoires surtout chroniques constituent une pathologie très importante des rongeurs et notamment chez les gerbilles. Les carences en vitamines et la mauvaise alimentation sont deux facteurs favorisant ce type d’affections par une diminution de la résistance des animaux.

Les principaux symptômes sont un écoulement du nez, une conjonctivite avec écoulement des yeux et une difficulté respiratoire qui entraîne une couleur violette de la bouche.

Les pneumonies
Les gerbilles sont très sensibles à cette maladie qui se développe souvent suite à un stress, notamment le fait de les prendre trop souvent dans leur cage. L’animal ne s’alimente plus et présente des difficultés à respirer. Les mouvements du ventre sont très amples et un bruit s’entend à chaque expiration.

La gerbille peut tousser ou éternuer, le nez coule. Cette affection non soignée peut conduire à la mort de l’animal. Les pneumonies peuvent être d’origine bactérienne, essentiellement des streptocoques. Elles se transmettent alors dans l’air, d’une gerbille à l’autre. Des antibiotiques sont à prescrire. Elles peuvent aussi être dues à des virus : le traitement est alors beaucoup plus dur.

Seul un examen complémentaire réalisé chez un vétérinaire pourra déterminer l’origine de la pneumonie et son degré de gravité grâce à l’auscultation des poumons. Dès que votre gerbille présente une toux et des difficultés respiratoires, il est important de la montrer à un vétérinaire le plus rapidement possible.

Les rhinites
Ces affections de l’appareil respiratoire haut sont souvent dues à de mauvaises conditions d’hygiène. De brusques baisses de température, une trop forte aération ou la présence de trop nombreuses poussières dans la pièce peuvent entraîner des rhinites. Les gerbilles jeunes et les adultes fragiles sont les plus sensibles. Ils présentent des écoulements de pus au niveau du nez et des yeux.

Les animaux se frottent sans cesse le museau sur lequel apparaissent des croûtes. Les symptômes sont spectaculaires mais la maladie se guérit très bien ; elle disparaît parfois spontanément. Il faut que vous nettoyiez les yeux et le nez plusieurs fois par jour avec une compresse imbibée de sérum physiologique. Vous pouvez appliquer de la vaseline sur les croûtes.

Des antibiotiques peuvent être nécessaires. Les inhalations sont assez efficaces. Il faut dans ce cas mettre un bol d’eau bouillante à côté de la cage avec un comprimé dilatant les voies respiratoires et recouvrir la cage et le bol avec une serviette durant 10 minutes. Ne mettez pas le bol dans la cage car la gerbille risque de se brûler. La serviette recouvrant le tout permet d’éviter la déperdition de produits.

Les difficultés respiratoires
Le terme scientifique désignant ce symptôme est « dyspnée ». Chez la gerbille, elle peut être due à la chaleur, on appelle alors cette affection heat stroke. Une température supérieure à 28 °C, une forte humidité, la lumière directe du soleil, une faible ventilation, de l’eau en quantité insuffisante, une surpopulation et une fourrure trop épaisse sont autant de facteurs déterminants pour entraîner une dyspnée.

La gerbille ne peut plus lutter d’elle-même contre la chaleur, sa température corporelle augmente. L’animal est cyanosé (bleu) et la mort survient rapidement. Attention, notamment, aux conditions de vie et en cas de transport des animaux : les conditions climatiques sont à surveiller en permanence.

Si cela arrive, il faut asperger l’animal d’eau et le plonger avec prudence dans un bain rafraîchissant ou l’envelopper dans des torchons humides. Ayez toujours un torchon et des glaçons en cas de trajet en voiture durant les périodes chaudes.

Fiche technique

Prévention
• Attention aux conditions climatiques : température, aération, lumière.
• Ne pas surpeupler la cage.
• Maintenir un air sans poussière.
• Attention aux courants d’air.
• Pas de variations brutales de température.

Mesures à prendre
• Isoler l’animal.
• Vétérinaire.

Pharmacie des problèmes respiratoires
• Sérum physiologique.
• Compresses.
• Produits pour inhalations.
• Vaseline.
• Bombe assainissante d’air.

 
Florence Desachy
  • Docteur vétérinaire comportementaliste, enseignante et directrice d'une collection d'ouvrages animaliers

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)