Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box

Pourquoi un chinchilla

Chinchilla
Chinchilla
Poids :
400 à 600 g
Longeur :
25 à 30 cm
Espérance de vie :
10 à 12 ans
avoir un chinchilla chez soi

Vous envisagez d’acheter un chinchilla ? Comment ne pas vous comprendre ! Vif, gracieux, aimant le contact, malicieux, c’est un animal de compagnie qui a de nombreux atouts pour séduire.

Mais attention, cette adorable boule de fourrure n’est ni un jouet ni une peluche ; elle vivra plus de dix ans. Ainsi, ce que vous vous apprêtez à faire est le début d’une longue histoire, et, pour cela, il faut bien réfléchir et éviter les coups de tête. Moyennant quoi, nous en sommes certains, votre chinchilla et vous serez rapidement les meilleurs amis du monde.

Un chinchilla chez vous ?

Notre petit rongeur, vu sa taille et son mode de vie, est indiscutablement mieux adapté à la vie en appartement qu’un grand nombre de chiens, voire de chats. Il n’éprouvera nul besoin de sortir une fois qu’il se sera familiarisé avec son nouvel environnement et, s’il dispose d’une cage aux dimensions adaptées à ses besoins, il y sera parfaitement heureux.

Le chinchilla est un animal extrêmement facile à vivre. Cela dit, c’est un être vivant, dont les comportements lui sont imposés par ses gènes, et auxquels il vous faudra par conséquent vous adapter. D’abord, tout comme nous, il mange tous les jours. Cela semble une évidence, mais cela pose des problèmes au moment des vacances, voire des week-ends.

Comme notre petit animal apprécie assez peu les voyages, si vous ne partez que deux jours, il vaut mieux le laisser à la maison. Au-delà de cette durée, il faut prévoir d’autres solutions (voisins, amis, etc.). De plus, notre ami a besoin d’une bonne hygiène, ce qui suppose un certain nombre de tâches, pouvant parfois paraître fastidieuses, lui apporter sa nourriture et nettoyer sa cage régulièrement, par exemple.

Il faut aussi signaler que le chinchilla est un rongeur. Si vous le libérez de temps en temps dans l’appartement, il vous faudra garder un oeil sur lui : il exerce volontiers ses incisives sur les pieds de meubles, mais aussi sur les papiers peints, les moquettes, les tapis, etc. Il lui arrive également de faire son « quatre heures » d’objets dangereux pour lui : fils électriques, fils du téléphone, plantes domestiques toxiques, produits ménagers..., et nous en oublions sûrement.

Un petit être joueur et malicieux

Le chinchilla se montre souvent espiègle et malicieux, et il faudra que vous ayez un peu d’humour pour bien prendre ses multiples facéties : attendez-vous à ce qu’il vous vole quelques objets, qu’il en cache quelques autres (il a un faible, en particulier, pour les cigarettes...), à ce qu’il s’en prenne aux paquets de gâteaux oubliés, qu’il persécute le chat.

Le chinchilla d’un de mes amis s’était même inventé son propre jeu de luge : il montait l’escalier avec une petite bassine, s’asseyait dedans, la poussait et dévalait avec ravissement les marches ! (Mon ami jure que c’est authentique, même si je ne l’ai pas vu...) Il faudra également que vous ayez un peu de temps à consacrer à votre bien aimé protégé, car il aime la compagnie et a un tempérament plutôt joueur.

Un animal crépusculaire

En outre, on ne peut détecter d’éventuels problèmes – de santé, par exemple – qu’en étant attentif au quotidien à l’animal et à son comportement. Le chinchilla, il faut le savoir, est un animal plus crépusculaire que diurne. C’est-àdire qu’il dort beaucoup pendant la journée, et se réveille en début de soirée.

Il convient donc parfaitement à des gens qui ont des activités (travail, études, école...) et moins bien aux personnes qui restent à la maison et ont en permanence besoin de compagnie. De plus, si c’est un animal bien adapté à la vie en appartement, il ne faut pas non plus qu’il vive dans un cadre trop petit. Il est par exemple déconseillé d’avoir un chinchilla dans un studio.

Pourquoi ? Parce que ses déplacements nocturnes, sa mastication ou ses petits cris peuvent réveiller son maître, mais aussi parce que notre ami a un tempérament paisible et tranquille, et qu’il apprécie peu les soirées animées en présence de nombreux invités, où tout le monde parle fort, où les verres s’entrechoquent, le tout enveloppé d’une abondante fumée de cigarettes !

Le chinchilla et les bruits d'appartement

En pareil cas, il vaut mieux avoir un endroit où mettre son chinchilla à l’abri. Plus généralement, vous devez être conscient que votre petit protégé n’aimera pas beaucoup le bruit. Il s’habituera assez vite aux bruits usuels de l’appartement – tels qu’aspirateur, appareil électro-ménager, sonneries, radio et télévision (si le volume reste raisonnable, bien sûr) –, en revanche, il faudra lui épargner au maximum les bruits de bricolage (coups de marteau, scie, rabot, perceuse, ponceuse, etc.) et de moteurs thermiques (voitures, motos, tronçonneuses, tondeuses...).

Mais tous les animaux imposent des contraintes, quelles qu’elles soient, et le chinchilla ne compte pas, loin de là, parmi les pires. De plus, il ne faut pas nécessairement s’en effrayer : il s’agit simplement d’en être conscient et d’être prêt à l’assumer.

Et vos efforts vous seront payés au centuple, quand votre nouveau compagnon vous prouvera son affection en sautant dans vos bras et en se pelotonnant contre vous.

 
Masiac
  • Journaliste scientifique, spécialiste des rongeurs et auteur de nombreux ouvrages de référence en la matière

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)