Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre

Les gerbilles, et non les rats, sont-elles responsables de la peste noire ?

Mardi 24 Février 2015 |
gerbille

Adorables boules de poils devenues de très populaires animaux de compagnie, les gerbilles pourraient bien être les véritables responsables de la propagation de la peste bubonique qui a décimé entre 30 et 50% de la population européenne au milieu du XIVe siècle.

Les rats noirs ont jusqu'alors toujours été blâmés. Mais une équipe de chercheurs norvégiens et suisses affirment aujourd'hui qu'ils ne seraient pas les véritables coupables, ou du moins pas les seuls.

Un climat propice à la prolifération des gerbilles

Ces scientifiques ont étudié les conditions météorologiques en Europe et Asie Centrale durant l'épidémie. Et selon eux, le climat de l'époque en Asie aurait encouragé la prolifération de gerbilles géantes et donc des puces porteuses de la peste buboniques vivant sur elles. Les gerbilles auraient alors transmis ces puces aux hommes et à leurs animaux domestiques qui les ont amenés en Europe via les ports de commerce.

Les chercheurs n'ont mis au jour aucun lien entre les conditions météorologiques en Europe à cette époque et les différents foyers de la peste noire. Ils en ont conclu que la maladie n'avait pas été transmise principalement par un rongeur natif - le rat noir - mais par des animaux venus d'ailleurs.


© Wikimedia Commons - Yuiry75
 

Les gerbilles, des animaux dangereux ?

Pendant plusieurs années précédant l'arrivée de l'épidémie en Europe, des printemps humides ont été suivis d'étés chauds en Asie Centrale. "Ces conditions sont bonnes pour les gerbilles" explique à la BBC le professeur Nils Christian Stenseth de l'Université d'Oslo. "Cela signifie une population de gerbilles élevée dans de vastes zones, ce qui est favorable à la peste."

Bien sûr, cela ne veut pas dire que les gerbilles sont des animaux dangereux. D'autant que les rongeurs dont parlent ces chercheurs n'étaient pas tout à fait les mêmes que ceux que nous adoptons et choyons aujourd'hui. Ils étaient plus grands, vivaient à l'état sauvage et pouvaient même être confondus avec des rats.

Mais surtout, "pour présenter un danger pour les humains, les gerbilles devraient "avoir la bactérie de la peste. Et je suis sûr qu'en Europe, elles ne la portent pas" souligne Nils Christian Stenseth.

Crédits photo : Norlando Pobre - Flickr

2 commentaire(s)

Un ancien utilisateur a écrit:
il y a 1 an
Bien sûr, cela ne veut pas dire que les gerbilles sont des animaux dangereux.
D'autant que les rongeurs dont parlent ces chercheurs n'étaient pas tout à fait les mêmes que ceux que nous adoptons et choyons aujourd'hui.
Ils étaient plus grands, vivaient à l'état sauvage et pouvaient même être confondus avec des rats : et rien n'est sûr vu que les recherches n'ont pas encore abouti.
Un ancien utilisateur a écrit:
il y a 1 an
Si les chercheurs n'ont mis au jour aucun lien entre les conditions météorologiques en Europe à cette époque et les différents foyers de la peste noire. Ils en ont conclu que la maladie n'avait pas été transmise principalement par un rongeur natif - le rat noir - mais par des animaux venus d'ailleurs. Mieux vaut attendre la fin des examens avant de mettre cette maladie sur ces pauvres petites boules de poils qui risquent leur vie au bout du compte .
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)