Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box

Expériences sur les animaux en laboratoires : des progrès au niveau européen

animaux laboratoire

Lundi 5 avril, le Parlement européen et les délégations du Conseil ont conclu un accord afin de proposer une directive qui réduira le nombre d’animaux utilisés en laboratoires à des fins d’expériences scientifiques. Chaque année en Europe, 12 millions d’animaux (chiens, chats, rongeurs) sont utilisés pour la recherche scientifique.

Un compromis entre protection des animaux et progrès de la recherche

La directive présentée propose d’améliorer le bien-être des animaux, tout en continuant à faire progresser la médecine et les recherches sur les maladies. Si elle est approuvée, cette législation réduira les tests sur les animaux et permettra d’évaluer et réduire la douleur de l’animal avant de mener une expérience.

Les Etats membres auront pour mission d’encadrer les expérimentations faites sur les animaux. L’introduction de méthodes alternatives est proposée : elles provoqueront moins de douleur et de détresse chez les animaux.

A noter que seules les expériences ayant un but scientifique et permettant d’aider à faire avancer la recherche seront autorisées. De plus, les méthodes de mise à mort provoquant la souffrance de l’animal seront proscrites.

Une « clause de sauvegarde » sera cependant utilisable afin de pouvoir déroger aux règles précédentes. Les états souhaitant faire appel à cette clause devront démontrer l’aspect scientifique de leurs expériences et en avertir la Commission européenne.

Vers l'interdiction d’utiliser des primates ?

Le Parlement a également souhaité interdire les expériences sur les primates tels que les chimpanzés, les gorilles, les bonobos et les orangs-outans. Cette interdiction pourrait s’étendre aux macaques et aux ouistitis, souvent utilisés en ce qui concerne les recherches sur la maladie d’Alzheimer, par exemple.

Si la directive est adoptée, des contrôles seront alors menés de façon régulière et efficace dans les organismes de recherche utilisant des animaux, afin de surveiller l’application de cette législation.

Réduction du nombre d’animaux utilisés en laboratoire, limitation de la douleur, des expérimentations visant uniquement la recherche… Cette loi est un espoir pour les trop nombreux animaux encore utilisés en laboratoires aujourd’hui.

5 commentaire(s)

Mes Animaus a écrit:
il y a 4 ans
ELLE N'A PAS ENCORE MIS BAS.MAIS J'AI APERÇUS DES POILS BLANCS.
Notdog1996 a écrit:
il y a 6 ans
Ils en injecte en tel quantité pour que la mort sois rapide et analyse le cadavre ensuite. Et puis ici ils ne font pas de test de tabac et compagnie car les gens les ont fait eux même en faisant les c**s.
Félix a écrit:
il y a 6 ans
Comment veux tu faire des expériences pour mesurer le seuil de douleur, sans faire souffrir l'animal?
Comment veux tu leur injecter des maladies, pour ensuite expérimenter des médicaments sans que ça soit des douleurs abominables ?

Comment veux tu mesurer les effets du tabac sur les foetus si tu n'enfumes pas les chiens ?
Si tu veux je peux te dresser la liste de toutes les tortures ilfligées aux animaux..
Et de toutes façons au nom de quoi l'homme se permet d'utiliser l'autre ? Au nom du droit du plus fort. Alors si ce droit fait loi,( et il le fait ) que les plus faibles des humains, ne se plaignent pas d'être exploiter par les plus forts
Notdog1996 a écrit:
il y a 6 ans
Pourtant au Québec ils sont clair la-dessus, l'animal ne dois PAS souffrir. Il doit mourir rapidement lors des expériences. Et je le sais, mon frère étudis pour aller en laboratoire. De la souris jusqu'au chien, les animaux ne souffre pas car ils nont pas le temps.
Félix a écrit:
il y a 6 ans
Et le projet REACH, lui, va faire exploser le nombre d'animaux qui vont être torturés !!
Tout ça n'est qu' hypocrisie. RIEN ne peut justifier que l'on torture l'autre, RIEN !
Comment peut on oser employer le mot "bien être" pour des animaux qui vont être torturés, et ensuite tués quand ils ne "serviront "plus ??
La seule façon de combattre la torture est de l'abolir.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)