Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Race de chien :

Rituels enfant - chien

La ritualisation est un phénomène qui se déroule à l’échelle de l’évolution et qui fait qu’un comportement très primitif lié à la survie, une façon de demander de la nourriture ou un type de comportement sexuel peuvent petit à petit perdre leur fonction initiale pour acquérir une fonction de communication parce qu’ils sont associés à d’autres éléments gestuels et, surtout, parce qu’ils vont être intensifiés par la répétition, dans des situations bien précises.

Il existe chez les mammifères supérieurs des phénomènes de ritualisation qui se font de manière beaucoup plus rapide et qui se mettent en place au cours de la vie de l’individu. Ce phénomène existe notamment chez l’être humain et chez le chien.

Prenons l’exemple de l’ouverture de la bouche chez l’enfant. Ce mouvement, associé à d’autres, est inclus dans les séquences de menace du tout-petit. Or, l’ouverture de la gueule, désignant l’intention de mordre chez l’espèce canine, est également une ritualisation de la menace. On peut aussi citer le mouvement-signal de relâchement bouche ouverte, qui représente une mimique de jeu chez la plupart des mammifères et notamment le chien. On peut aisément lui rattacher l’expression typique du rire enfantin bouche ouverte, que le petit laisse échapper en situation de jeu.

De plus, le chien ayant appris à modifier certains de ses rituels au contact de l’espèce humaine, il existe chez cet animal des attitudes très ressemblantes à celles observées chez le petit d’homme. En effet, selon le concept de la tendance à l’assimilation de Hediger, certaines espèces, dont le chien, ont la capacité d’incorporer quelques éléments de communication d’une autre espèce et donc de modifier leurs rituels propres pour les rendre peu à peu intelligibles pour l’autre.

Prenons l’exemple de la posture d’appel au jeu caractérisée par un mouvement de lever de patte qui existe chez le chien de compagnie. Dans une meute de chien, le chiot pour provoquer le jeu chez un congénère lève une patte avant et l’agite en direction de son propre museau. Cette posture du chien connaît une posture équivalente chez l’enfant.

En effet, le petit, pour échanger des objets, adopte le comportement suivant : inclinaison de la tête sur le côté et main tendue paume vers le ciel. Or, il a été constaté que, dans les familles où le chien vit au contact d’enfants, le comportement du lever de patte vers le nez observé chez le chien se modifie, avec une inclinaison de la tête et une tentative de supination (début de rotation de la patte), comme pour obtenir quelque chose.

 
Florence Desachy
  • Docteur vétérinaire comportementaliste, enseignante et directrice d'une collection d'ouvrages animaliers

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)