Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Quel comportement face à un chien mordeur ?

L’avis de l’éducateur Antonio Ruiz
Pour limiter les risques d’agression, il est important d’essayer de ne pas avoir peur ou au moins de ne pas le montrer. Il est vrai qu’il est beaucoup plus facile de l’écrire que de le faire, mais c’est possible.

Je pense que c’est une question de volonté et de travail sur soi qui prend du temps mais dont les bienfaits sont conséquents. Il faut s’efforcer de ne pas crier, de ne pas courir, de ne pas faire de grands gestes, de ne pas fixer le chien droit dans les yeux.

Les situations les plus risquées

- lorsque le chien est bien installé sur un lit ou un canapé
- lorsque le chien mange
- lorsqu’il s’est accaparé un jouet, ou un objet quelconque (même s’il vous appartient, votre chien n’en sait rien et de toute façon il s’en moque !)
- un chien que l’on accule (attention : notion et sensation très variables)
- un chien qui n’est pas accoutumé à la contrainte et/ou aux manipulations

Reprenons-les une à une :
- Si votre chien a un gros caractère ou s’il devient difficilement gérable, vous devrez reprendre le contrôle de l’espace ; donc pour ces chiens, les lits, fauteuils et autres canapés, neufs ou usagés quel que soit le lieu où ils se trouvent (salon, véranda, entrée, sous-sol…) sont désormais interdits en votre présence et encombrés en votre absence.

- Lorsque le chien mange, mon conseil est très simple : « fichez-lui la paix », sans que cela vous empêche de travailler en dehors des repas le refus d’appât (l’aide d’un professionnel est recommandé).

- La possession est une notion importante chez le chien, la plupart défendent ce qu’ils ont réussi à attraper, parfois jusqu’à la morsure. Évidemment la valeur de la ressource est déterminante dans la détermination du chien. Certains lâcheront volontiers un bâton, d’autres se battront sévèrement pour une simple balle de tennis, quand d’autres encore ne montreront de signes d’agressivité que pour de la viande fraîche ou pour un os à moelle ! Même entre eux ils n’ont pas des valeurs identiques.

- Laisser une porte de sortie est un des fondamentaux pour limiter les risques. Un chien ou un homme qui n’a plus rien à perdre et plus d’autre choix le plus souvent « vendra chèrement sa peur, pardon sa peau ». J’ai laissé volontairement cette faute de frappe car acculer un chien revient à le mettre dans une situation inquiétante qu’il doit faire cesser. S’il ne peut plus fuir, que lui reste-t-il ?

- Pouvoir toucher chaque partie du corps de son chien, le maintenir par le collier sont des choses qu’il faut apprendre au chien afin qu’il les accepte sans réserve en cas de besoin ou d’urgence.

Un petit truc

Si, au cours d’une promenade, vous êtes menacé par un chien, restez calme et préparez quelque chose (sac, pull, parapluie…) à interposer entre le chien et vous. Les chiens mordent presque toujours la première chose qui se présente, mieux vaut qu’il dépiaute votre parapluie que votre bras. Interposer ne veut pas dire menacer : n’agitez pas le parapluie et ne le tenez pas comme un bâton avec lequel vous voudriez le frapper car si cela peut faire fuir certain chien, nul doute que cela en déclenchera bon nombre d’autres.

> Un problème d'éducation ?
Découvrez notre méthode exclusive pour éduquer votre chien facilement !

 
Florence Desachy
  • Docteur vétérinaire comportementaliste, enseignante et directrice d'une collection d'ouvrages animaliers

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)