Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Donner de la viande crue à son chien ?

 

Le chien est un carnivore et mangeait de la viande à l’état sauvage. Il est doté de dents conçues pour déchirer et broyer, de puissantes mâchoires, d’un petit estomac très musculeux, de courts intestins (pour éviter la putréfaction de la viande fraîche), et par-dessus tout de puissants sucs digestifs, qui peuvent dissoudre des os massifs.

Pourquoi donner de la viande crue à son chien ?

Présents dans la gueule et dans l’estomac, ces acides sont fortement antiseptiques et peuvent même digérer la chair d’un animal malade sans effets secondaires. Mais contrairement aux herbivores qui peuvent avaler d’énormes quantités de nourriture, le petit estomac du chien ne peut recevoir que des quantités réduites.

En conséquence, la règle générale est de lui donner de petites rations d’aliments concentrés, parmi lesquels la viande crue figure en tête de liste. Distribuée en bloc avec les os, elle fait fonctionner à pleine capacité l’estomac et ses sucs digestifs, les intestins, les mâchoires et les dents. Si une autre nourriture est substituée, il y a détérioration des organes de digestion du carnivore.

La viande doit représenter 75 % du régime alimentaire. Issue d’un herbivore bien nourri (herbe verte, céréales complètes, eau de source…), elle constitue une nourriture très concentrée. Elle contient la cellulose des végétaux ingérés que les chiens ne digèrent que difficilement et en petite quantité à l’état brut, transformés en protéines et facilement assimilables. L’animal évacue les résidus de la viande ingérée en 8 heures.

La viande doit impérativement être donnée crue, sinon elle perd ses bénéfices, comme le lait pasteurisé et longue conservation d’ailleurs. Le chauffage (cuisson, pasteurisation) tue une partie des bons nutriments. Selon Juliette de Baïracli Levy, la viande cuite a des effets délétères sur le système digestif du chien : odeur corporelle désagréable, mauvaise haleine, dépôt de tartre, vieillissement précoce (problèmes rénaux, problèmes de vue et d’audition), et même vers !

Les meilleures viandes crues pour le chien

Lapins et lièvres donnés entiers et encore chauds. Le poil et la peau protègent le système digestif du chien des perforations par les os pointus. Ils auraient même des propriétés laxatives… Si vous achetez un lapin déjà dépouillé, trempez-le dans de l’eau bouillante pour en restaurer l’élasticité. Ajoutez du son de blé ou des flocons d’avoine pour enrober les os. Adoptez le même traitement pour la volaille.

La poitrine de mouton (avec les os), les têtes coupées en deux (yeux, cervelle), la joue de boeuf (avec l’os). Pour les races miniatures, préférez le lapin et le poulet.

Les entrailles des herbivores : la panse crue non lavée (interdite à la commercialisation en France), les intestins de lapin et de lièvre. Il y a certes un risque de vers plats, mais le chien élevé au Natural Rearing est résistant et plein de santé. Très prisées par les chiens, les entrailles d’herbivores constituent une source d’amidon prédigéré et d’herbes vertes, mais il est recommandé de n’en donner que de petites quantités. Sur une proie, les canidés sauvages (coyotes, renards…) les recherchent avec avidité au même titre que les yeux (vitamine A, phosphore et iode), le foie et les glandes endocrines.

Le foie : les chiens raffolent de cet abat contenant de nombreux minéraux et vitamines. Attention, ne donnez que du foie de qualité, provenant d’un animal sain, de préférence fermier, car cet organe peut contenir des substances toxiques si ce dernier était élevé en batterie ou malade. Le foie de mouton peut être parasité par un dangereux parasite : la douve. Donnez-le en petites quantités car il peut déclencher des diarrhées (pas plus de deux fois par semaine).

Tripes et gorge : Si elles sont crues, fraîches et tendres. À couper en petits morceaux.

Les pattes de poulet et os tendres sont une excellente source de calcium. Donnés crus, les os sont la brosse à dents des chiens et des chats. L’exercice exécuté par la mâchoire la renforce et favorise une bonne longueur de chanfrein. Les os conseillés sont les os mous et les plats (côtes), mais pas les gros os durs, remplis de moelle, qui abîment les dents. Les os qui se cassent et/ou assez petits pour être avalés entiers doivent être évités (risque mortel de perforation).

Oui à la demi-tête de mouton (les chiens aiment la cervelle). Une vieille méthode pour nourrir les Fox-Terriers consistait à faire bouillir longuement une brebis entière avant de verser le jus et la viande sur des flocons d’avoine.

Ne donnez pas d’os quand le chien a l’estomac vide. Le mieux est de donner la viande attachée sur l’os.

> Vous recherchez une marque de nourriture naturelle pour votre chien ?
 
Delphine Sauzay
  • Journaliste spécialiste du chien et auteur d'ouvrages de référence dans le milieu canin

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)