Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Le jeu chez le chien

jeu chien

Le jeu est ntaurel chez le chien. Bien entendu il n'a pas la même notion du jeu que les humains, mais le fait est que le jeu est un aspect primordial de sa construction psychologique. Le jeu est aussi un moyen pour le chien de déterminer la relation qu'il développe avec les autres chiens, les autres animaux, et les humains. Il existe 3 principaux types de jeux chez le chien :

Les jeux locomoteurs

Les jeux locomoteurs sont souvent les premiers à apparaître. C’est en quelque sorte une manière de faire de l’exercice. Courir, sauter n’importe où, cabrioler, sauter, bondir… sont des jeux locomoteurs, c’est-à-dire des jeux qui stimulent les muscles. On remarque, en observant le monde animal, le parallèle incontournable entre les jeux locomoteurs et les activités de l’adulte à la chasse.

Les jeux de ce type sont des préparations musculaires aux lois de la chasse. Il semble que la répétition de mouvements fraîchement acquis permette de les améliorer, de mieux les contrôler et, de ce fait d’augmenter la dextérité de l’animal et donc ses chances ultérieures de survie.

Les jeux d’objets et de prédation

Les jeux de manipulation font, eux, intervenir des objets. Ceux-ci « piquent » la curiosité du chien qui, s’il n’est pas effrayé, va les toucher, les renifler, les prendre dans sa bouche. C’est cette phase d’exploration ludique qui permet à l’animal de se familiariser avec l’objet.

Par la suite, le chien va jouer à proprement parler avec l’objet en le manipulant. Cet objet, devenu familier, peut alors représenter un véritable jouet pour l’animal. Une véritable fixation pour le jouet peut même se produire (le chien et sa balle fétiche). Cependant, dans la plupart des cas, l’animal pourra se désintéresser plus ou moins vite de l’objet.

L’origine du jeu d’objet semble bien être celle de l’entraînement à la capture d’une proie. Jouer avec quelque chose dans la nature signifie surtout jouer en l’absence de quelqu’un, ce qui implique :

- que l’animal soit suffisamment haut dans l’échelle des espèces pour connaître le jeu social.
- qu’il soit seul à vouloir jouer et dispose ou s’invente un objet qui lui servira de partenaire.

Que peut bien apporter le jeu d’objet à celui qui le pratique ? Il semblerait que ce soit un début d’entraînement à la maîtrise de la proie. Les chiens de chasse seront peut-être plus doués à cet exercice.

Les jeux sociaux

Le jeu social fait intervenir plusieurs animaux et se manifeste essentiellement entre jeunes, mais également entre les petits et leur mère ou un autre adulte, ou plus rarement entre adultes. Il existe peu de séquences motrices spécifiques du jeu social, exception faite des signaux d’intention de jeux.

Il s’agit essentiellement de jeux de courses-poursuites, cache-cache, combats ludiques, mais aussi des jeux de parades ou des jeux plus complexes. Le jeu social est le jeu de l’invention, de l’épanouissement et du pouvoir, bien sûr.

Il coordonne plusieurs membres dans une course effrénée vers un but précis : c’est la course-poursuite qui caractérise les jeux sociaux des animaux à quatre pattes. Bien sûr, devenus adultes, ils ne se courront plus après, mais de concert vers la même proie.

Il peut aussi diviser ; ainsi mettez deux chiens mâles d’environ 6 mois dans un jardin et observez-les : aussitôt qu’ils auront fini de se poursuivre, ils vont se mettre à se battre, mais doucement, sans retrousser les babines, ni les poils de leur échine, pour ne pas se faire vraiment mal.

 
Florence Desachy
  • Docteur vétérinaire comportementaliste, enseignante et directrice d'une collection d'ouvrages animaliers

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)