Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Race de chien :

Le chien a-t-il plus de sens que l’Homme ?

Beaucoup de spécialistes se sont penchés, surtout ces dernières années, sur les capacités perceptives et sensorielles du chien. Malheureusement, quand une espèce entreprend d’en étudier une différente, elle se heurte toujours au problème crucial concernant l’appréciation des résultats.

Analyser les sens du chien revient à les comparer avec les nôtres, car nous n’avons pas d’autre méthode acceptable et compréhensible, et cela constitue déjà en soi un handicap. Les résultats obtenus nous permettent aujourd’hui de saisir assez bien comment le chien utilise les cinq sens qu’il partage avec l’homme : la vue, l’odorat, le toucher, l’ouïe et le goût.

Nous ne disposons en revanche d’aucune explication pour des phénomènes semblant mettre en œuvre des sens supplémentaires qui nous font défaut et que, pour cette raison, nous ne parvenons pas à appréhender. Il existe des preuves relativement claires de phénomènes télépathiques du chien.

Dans son livre Parapsychologie et mystères du monde animal (Milan, 1979), un auteur italien, Leo Talamonti cite notamment un cas datant du début du XXe siècle, lors de la guerre russo-japonaise. Un chien de chasse appartenant à un soldat russe s’était vu confier au plus cher ami de son maître quand celui-ci avait dû partir à la guerre. Le chien se comporta de façon irréprochable durant six mois, mais un jour « il se mit, sans raison apparente, à pousser de terribles hurlements qui causèrent un sérieux dérangement à sa famille d’accueil et au voisinage.

On tenta de le calmer par tous les moyens, mais en vain : la pauvre bête... refusa toute nourriture et continua de hurler jusqu’au troisième jour ». Une semaine après, seulement, on découvrit que son maître était mort au combat en Mandchourie, le jour même où le chien avait commencé à adopter ce comportement anormal.

Talamonti évoque également le cas d’une chienne de race Cocker dénommée Ulla qui, alors que sa maîtresse était en vacances, s’asseyait devant le téléphone et aboyait quelques secondes avant que cette dernière n’appelle sa famille.

Ces épisodes, et bien d’autres, ont fait l’objet de vérifications minutieuses, de sorte qu’il n’y a pas lieu de penser qu’il s’agit d’inventions. Mais ce n’est pas tout. Il n’y a pas très longtemps, tous les journaux ont parlé de ce chien qui sentait d’avance les variations du taux de glycémie dans l’organisme de son maître diabétique et qui aboyait pour prévenir avant que ce dernier ne se trouve mal.

La publication de cette nouvelle a amené d’autres personnes à signaler des situations similaires, si bien que l’on envisage aujourd’hui d’étudier à fond l’emploi du chien dans la prévention du coma diabétique.

Autre cas, les épisodes de retour à la maison sont très fréquents, mais on ne saurait retenir ici l’explication ordinaire basée sur le flair : comment un chien pourrait-il se servir de son odorat pour convertir un itinéraire maritime en parcours terrestre ?

La vérité est que nous ne savons pas de combien et de quels sens le chien dispose effectivement ; ni comment il peut pressentir des tremblements de terre et des orages (même si on a désormais la preuve qu’il en est capable) ; ni comment il peut avoir connaissance d’événements qui se produisent à des kilomètres de distance ; ni comment il réussit à saisir (au vol, qui plus est) que son maître est en colère, heureux, malade ou inquiet.

Puisque nous ne parvenons pas à comprendre le sixième (voire le septième ou le huitième) sens du chien, nous ne sommes pas en mesure d’effectuer des études en la matière. Nous pouvons seulement nous contenter de supposer que ces sens supplémentaires existent, mais l’analyse ne va pour l’instant pas plus loin.

Peut-être en saurons-nous davantage dans le futur... quand nous aurons réussi à comprendre également les fonctions de nos 80 % de cerveau dont nous ignorons tout pour le moment. Mais mieux vaut revenir aux sens que le chien et l’homme ont en commun, et que ce dernier est donc parvenu à étudier.

 
Valérie Rossi
  • Eleveuse renommée qui dresse notamment des chiens d'utilité, et auteur d'ouvrages de référence sur les chiens

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)