Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Le bain du chien

premier bain chiot

De tous les actes de toilettage, le bain est sans doute celui qui mérite le plus d’attention. C’est la base indispensable de toute toilette ultérieure. Il s’applique à toutes les races, y compris celles qu’on ne toilette pas par ailleurs. Deux choses importent pour donner un bon bain : les produits et la méthode.

Les préparatifs du bain

Le plus simple consiste à utiliser votre propre baignoire, à moins que vous ne disposiez d’un bac à mi-hauteur spécialement aménagé. Préparez à l’avance tout ce dont vous aurez besoin, produits de lavage pour soins des poils du chien (shampoing pour chien, démélant, lingettes...) , mais aussi matériel d’essorage et de séchage. Dans ce cadre, il est conseillé une éponge toute simple de taille moyenne, ou sous forme de « carré » plat d’une vingtaine de centimètres de côté. Cela pour le premier essorage.

L’étape suivante se réalisera grâce à une serpillière synthétique ultra-absorbante, que vous trouverez très aisément au rayon « ménage » de n’importe quel magasin. Enfin, prévoyez plusieurs serviettes-éponges propres et bien sèches.

Fermez portes et fenêtres, pour prévenir toute « évasion ». Un dernier mot de recommandation : ne lavez jamais un chien sans l’avoir préalablement préparé, surtout s’il est à poil long et emmêlé. En effet, sous l’action de l’eau, puis du séchage, les nœuds se resserrent formant alors un effet « ficelle » irréversible.

Tout au plus pourra-t-on se permettre de laisser quelques zones approximativement démêlées, en espérant que le cosmétique démêlant utilisé jouera bien son rôle. Il faut alors appliquer généreusement celui-ci sur les zones emmêlées, le faire pénétrer du bout des doigts dans les nœuds (un par un) et le laisser agir plusieurs minutes, avant de procéder au shampooing, puis de rincer le tout soigneusement.

Commencer le bain

Placez doucement le chien dans la baignoire, dans le fond de laquelle vous disposerez éventuellement une vieille serviette-éponge qui lui évitera de glisser, donc de paniquer. Tenez fermement l’animal tout en lui parlant d’un ton posé et calme s’il s’agite ou tente de s’enfuir. Idéalement, il est utile de pouvoir attacher le chien.

La meilleure attache est latérale, c’est-à-dire un collier fixé à un piton dans le mur, ou éventuellement attaché à la base du robinet. Un crochet plastique monté sur une ventouse peut également servir de point d’attache, si celle-ci est assez fermement fixée sur l’émail de la baignoire.

Les étapes du bain

Une fois le chien à peu près tranquille dans le fond de la baignoire, on vidange les glandes anales, après avoir mouillé rapidement les fesses du chien à la douche. Les glandes vidées, on rince à nouveau bien sous la queue.

Il faut alors complètement mouiller le chien de la truffe au bout de la queue. Attention, un simple coup de douchette est loin d’y parvenir. En effet, le poil de couverture qui constitue le dessus de la fourrure est quasiment imperméable ! Il faut donc passer lentement la douchette (réglée sur un bon débit d’eau tiède) directement à la surface de la fourrure. Les poils de jarres, ainsi immergés, ne jouent plus leur rôle de barrière, et permettent à l’eau de pénétrer le sous-poil, jusqu’à la peau.

Mouillez donc selon ce procédé la tête, le cou, le dos et la queue du chien, puis la poitrine, les épaules, les flancs, les cuisses, et enfin les pattes et le ventre. Lorsque la fourrure est correctement imprégnée, appliquez votre premier shampooing, préalablement dilué, sur la tête et le cou, le dos, les fesses et la queue, puis le poitrail, les flancs et le ventre.

Faites mousser. Terminez par les pattes, en versant une petite quantité de shampooing directement sur chacune d’elles, et en les frottant bien, depuis les pieds (et entre les doigts !) jusqu’en haut. Laissez agir si nécessaire. Rincez. Là encore, un bon rinçage est synonyme de réussite. La dernière eau de rinçage doit être parfaitement claire.

Toutefois, si vous utilisez un deuxième shampooing, ou une crème, le rinçage entre chaque produit peut être moins parfait. Assurez-vous seulement d’avoir retiré la majorité du shampooing précédent, pour que le suivant puisse pénétrer jusqu’à la racine du poil et la peau, et faire son effet. Le dernier rinçage doit être irréprochable.

Mal rincer équivaut à un poil terne qui semble parfois « brûlé » et entraîne souvent des irritations de la peau. Selon les races, le moment et l’effet recherché, le bain pourra se résumer à un seul shampooing, ou au contraire à une série de shampooings à « effets spécifiques », plus une crème ou un conditionneur spécial brushing.

 
Claire Dupuis
  • Toiletteuse professionnelle, journaliste spécialiste des animaux de compagnie et auteur d'ouvrages de référence

2 commentaire(s)

Poh' a écrit:
il y a 3 ans
"combien de fois par mois" : Pas plusieurs fois par mois, mais plutôt, plusieurs fois par an. Perso, je lave mes chiens tous les 2 mois .. Mais certain diront seulement 2 fois par an, ce que je trouve pas assez suffisant ..

Oui, tu peux prendre un shampoing ordinaire POUR CHIEN !!
Pugeault a écrit:
il y a 4 ans
Bonjour, qui peut me dire combien de fois par mois je peux laver mon shi tzu âgé aujourd'hui de 11 ans ! peut t'on employer un shampoing ordinaire?? Merci pour vos réponses
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)