Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

L'apprentissage du chien pour le toilettage

L’apprentissage du toilettage avant un an, avec des variantes de 4 à 8 mois suivant les races et les types de poil, est souvent primordial. Il est bon de donner à un chiot son premier bain vers huit semaines, cela l’habitue en douceur à la baignoire, à l’eau, au séchoir, à la brosse ; de lui couper régulièrement les griffes et de le brosser plusieurs fois par semaine .

De la patience avant tout !

Mais il faut aussi le monter sur la table de toilettage où, au fil des semaines, il apprend à rester en toute tranquillité.

Dans les races à toilettage d’exposition très important, vous ne verrez jamais un sujet agressif ou rebelle ! Non que leur type de vie (toilettage quotidien, vie en cage pour ne pas se salir, etc.) soit la panacée, mais au moins ces chiens-là ont un parfait équilibre et une totale docilité vis-à-vis de l’homme.

Posez toujours votre chien sur une table, même s’il est assez grand, car son rapport avec vous s’en trouvera changé, à votre avantage. Empêchez-le, calmement mais fermement, de sauter, de se débattre. Si vous le voyez très apeuré, rassurez-le, calmez-le en lui parlant gentiment. Au début, ne le gardez qu’une minute sur la table, puis redescendez-le en le félicitant, et donnez-lui une récompense. Recommencez une heure plus tard.

On peut faire ça dix fois dans la journée si nécessaire. Quand vous constatez une amélioration, laissez-le deux minutes sur la table, et ainsi de suite. Dès qu’il n’a plus d’appréhension, commencez par le brosser quelques instants. Procédez aussi progressivement avec les différents outils. En revanche, si vous avez à faire à un dominant ou à un agressif, soyez beaucoup plus ferme.

Les précautions à prendre

En aucun cas ne vous laissez déborder ou menacer. La morsure, c’est tabou ! Sévissez froidement puis muselez immédiatement. Il existe dans le commerce des petites muselières en Nylon tout à fait remarquables, économiques et très efficaces. N’oubliez pas de féliciter d’une caresse et d’un compliment tout retour au calme.

Enfin, soyez vigilant. Tous les chiens ne montrent pas leurs intentions de façon très claire. Attention au chien qui lèche compulsivement son museau, ou pire, votre main. C’est un chien mal à l’aise, qui n’aime pas ce qu’on lui fait, et qui est susceptible de mordre. Faites-lui donc remettre sa langue – et ses dents – dans sa bouche grâce à la muselière. On n’est jamais trop prudent...

Tous les accessoires bruyants (tondeuse, séchoir) sont naturellement effrayants pour le chien les premières fois. Tâchez donc de l’y habituer progressivement, en les lui montrant et en les lui faisant entendre « à vide », c’est-à-dire pas directement sur lui. Essayez de ne jamais céder.

Même si vous faites un compromis, tentez d’avoir le dernier mot. Et n’oubliez pas de vous remettre parfois en question. Le chien n’est pas forcément un comédien. N’y allez-vous pas un peu fort ?

 
Claire Dupuis
  • Toiletteuse professionnelle, journaliste spécialiste des animaux de compagnie et auteur d'ouvrages de référence

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)