Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Dysplasie de la hanche chez le chien

La dysplasie de la hanche se présente comme une malformation de l’articulation coxofémorale : la tête du fémur ne s’emboîte pas parfaitement dans sa cavité. Il en résulte un mouvement erroné du postérieur, qui s’observera de manière plus ou moins frappante. Dans les cas les plus légers, la dysplasie peut être quasiment asymptomatique mais dans les cas les plus avancés, le chien ne peut même plus marcher.

La dysplasie de la hanche frappe surtout les chiens de moyenne et grande taille. Le poids du chien augmente également le facteur de risque : les Saint-Bernard présentent ainsi un risque plus élevé de dysplasie que chez le Berger allemand par exemple.

Cette maladie ayant une composante héréditaire, il est indispensable d’empêcher les sujets porteurs de se reproduire, qu’ils soient mâles ou femelles. L’information et la prévention dans cette affection canine ont grandement contribué à améliorer la situation : tous les éleveurs aujourd’hui sont sensibilisés à ce problème et ne se risqueront jamais à faire reproduire un chien dysplasique. Mais cela ne suffit pas : d’une part parce que le gène héréditaire est très complexe (il semblerait, de fait, que la dysplasie ne dépende pas d’un seul gène mais de l’influence combinée de plusieurs gènes) et d’autre part parce que le facteur héréditaire n’est pas seul en cause. On relève des facteurs liés à l’environnement, à l’alimentation et à des chocs traumatiques pouvant favoriser l’apparition de cette maladie chez le chien.

La dysplasie peut être atténuée voire, pour certains sujets affligés de pathologie légère, réellement soignée. On intervient chirurgicalement et les actes vont de la résection du muscle pectiné (myotomie pectinée) à l’ablation de la tête du fémur. Le chirurgien pourra intervenir différemment suivant le type de dysplasie en cause et son degré de gravité mais il ne pourra pas toujours garantir un résultat optimal.

Des spécialistes du monde entier se penchent actuellement sur le problème de la dysplasie de la hanche. Si le chien est épargné par la dysplasie, on apposera un « A » (en guise de « accepté ») sur le feuillet de couverture du pedigree. À l’intérieur seront détaillées d’autres données relatives au résultat de l’examen radiographique et au degré d’exemption (normal, quasinormal, encore admis).

Dès le moment où vous décidez de faire naître des chiots, vous en devenez responsable. Cette raison ne saurait néanmoins être l’unique motivation pour une radiographie de votre chien. En effet, le diagnostic précoce de la dysplasie de la hanche peut permettre une thérapie curative partielle ou simplement limitative des effets douloureux pour le chien.

Chaque chien ayant été soumis à une radiographie officielle sera tatoué à l’intérieur de l’oreille d’un matricule. Le tatouage est effectué immédiatement après la radio, quand le chien est encore sous anesthésie générale, éliminant ainsi tout risque de douleur.

Il est toujours difficile de déceler les symptômes de dysplasie de la hanche chez le chiot ou chez le nouveau-né. Cela dit, entre 4 et 6 mois, les sujets les plus gravement atteints peuvent déjà montrer des difficultés à se relever après être restés quelques temps en position assise.

Il est quasiment impossible de savoir si un chiot est atteint de dysplasie de la hanche en observant sa seule démarche. Les « apprentis experts » qui dispensent leurs conseils à tort et à travers, affolant de crédules maîtres rencontrés en promenade avec leur chiot, par des diagnostics complètement erronés, se laissent souvent leurrer par une oscillation des jarrets ou par certains mouvements saccadés du postérieur : ces phénomènes sont dus à la croissance et ne sont en aucun cas liés à une quelconque pathologie.

 
Valérie Rossi
  • Eleveuse renommée qui dresse notamment des chiens d'utilité, et auteur d'ouvrages de référence sur les chiens

8 commentaire(s)

Iago2013 a écrit:
il y a 9 mois
Merci à Vjaumotte pour ses explications, Iago est un adorable berger catalan, j'espère qu'il restera longtemps sans douleurs et signes apparents
Vjaumotte a écrit:
il y a 9 mois
bonjour lago2013!
OUI, vous pouvez toujours demander une compensation à l'éleveur mais sachez que parfois, même si l'éleveur est sérieux, il peut y avoir des chiens dysplasiques! Par contre, vu les radios de votre chien, il ne faut surtout pas le faire reproduire, ça ne serait pas honnête pour les futurs bébés et leurs propriétaires! Si votre chien n'a pas de signe pour le moment, c'est bien parce qu'il fait de l'exercice. Je vous conseille de continuer, plus il sera musclé, mieux c'est. Surtout pas d'exercices brutales comme des sauts et pas de prise de poids. Si vous le pouvez, faite lui faire de l'hydrothérapie, on a de très bon résultats sur cette pathologie.
Caresse à votre loulou!
Au fait, quel est sa race?
Iago2013 a écrit:
il y a 9 mois
L'éleveuse de mon chien m'a contactée pour le faire reproduire,
or après radio des hanches il s'avère que celui-ci est D.
Dans ce cas, puis-je demander une compensation à l'éleveuse car j'ai acheté un chien de race avec pedigree.
Sinon aucun signe ne laissait présager cette anomalie il fait de l'exercice régulièrement sans problème pour l'instant, faut-il envisager un traitement ?
Merci pour vos réponses
Vjaumotte a écrit:
il y a 2 ans
Pour soigner ce genre de maladie, il existe maintenant l hydrothérapie. Développée depuis une vingtaine d'années dans les pays anglo-saxon, cette nouvelle thérapie se développe en France depuis quelques années. Les bienfaits sont incontestables. Vous pouvez souvent grâce à cette technique éviter l'opération ou permettre à votre chien une récupération plus rapide et plus complète après l'intervention. Si vous désirez de plus amples informations, rendez vous sur mon site internet www.hydrotherapie-sibeausibelle.fr
Tristor a écrit:
il y a 5 ans
Re bonjour, rectification il s'agit de Arthrineral de CLEMENT TEKAN (Ainsi qu'une faute: comment se fait-il...). Tristor.
Tristor a écrit:
il y a 5 ans
Bonjour, je suis furieux après la clinique vétérinaire; notre chienne a une dysplasie mais un produit pharmaceutique la soulageait très bien: Arthrirenal pourtant nous avons cru devoir laisser le vétérinaire lui passer une radio et donner son traitement de cortisone et voilà, ils l'ont manipulé pour la radio et la voilà qui souffre le martyr depuis... Comment ce fait t-il que passer une radio dans le but de faire un diagnostic invalide à ce point un animal? Je m'en veux de ne pas avoir continué simplement Arthrirenal (et je vais de ce pas en rechercher, bien que le mal de la manipulation de la radio qui date de quinze jours semble irrévocable), voilà.
Léanimalove a écrit:
il y a 5 ans
hein?
Un ancien utilisateur a écrit:
il y a 6 ans
je suis atteint de cette maladie ;(.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)