Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Race de chien :

Comment sont fabriqués les aliments pour chien ?

composition aliment

Si vous hésitez à opter pour une alimentation pour chien industrielle parce que vous ignorez tout de sa fabrication, sachez avant tout que les règles d’hygiène et de contrôle sont très strictes, et que les matières premières répondent à des critères de qualité très sévères.

Les matières premières

Pour les matières premières, les fournisseurs doivent scrupuleusement respecter les normes de conformité et d’hygiène définies par le cahier des charges (par exemple, la teneur en protéines et le taux d’humidité pour les céréales). Dès réception dans les usines, des analyses sont effectuées. Si les denrées ne sont pas jugées conformes, elles ne doivent pas refranchir le seuil de l’usine.

Exemples d’analyses : recherche d’aflatoxine, de pesticide (triazine notamment), d’oeufs ou de larves d’insectes (Tribolium), analyse quantitative… Cette dernière est particulièrement importante lors de la réception d’une nouvelle récolte de céréales, car les variations observées par rapport à l’ancienne récolte peuvent amener une légère modification de la formule.

Exemples de paramètres contrôlés sur les céréales destinées à un floconnage :
- odeur
- humidité (par mesure de conductance)
- aspect
- poids spécifique
- pourcentage de grains avariés
- pourcentage de grains cassés

Ces céréales peuvent subir également :
- un nettoyage avant stockage par tamisage avec un aspirateur de poussières ;
- un épierrage : les céréales sont soumises à un mouvement sur un plan incliné avec dépression au-dessus, ce qui permet de séparer les pierres des grains.

La transformation des matières premières

Les matières premières subissent des transformations différentes selon la présentation que l’on souhaite obtenir.

Les croquettes : Elles proviennent d’une cuisson-extrusion qui soumet aux effets conjugués de la pression et de la température (90 à 150 °C) pendant un temps court (20 à 30 secondes) un mélange hydraté de matières premières en farines. Ces différentes actions, associées au malaxage et au cisaillement, cessent brutalement après le passage dans les filières.

La décompression permet l’expansion finale du produit. Les croquettes obtenues sont ensuite séchées et enrobées avec des produits gras pour compléter leur composition et augmenter l’appétence pour compenser la perte des arômes lors de la cuisson.

Tous les amidons ne se comportent pas de la même façon lors de l’extrusion. Un tel procédé exige une parfaite maîtrise de la technologie, souvent compliquée par une grande variabilité des réglages des appareils.

Les flocons : Les céréales subissent une cuisson à la vapeur (60 à 90 44 minutes entre 90 et 110 °C). Les grains gonflés sont ensuite écrasés entre des rouleaux, puis séchés.

Les biscuits : Les matières premières en farines sont préparées au pétrin, puis la pâte est laminée, découpée et cuite dans un four tunnel (10 à 15 minutes à 300 °C environ).

Les granulés : Leur fabrication vient de l’industrie des aliments pour bétail. Les farines sont agglomérées et moulées à la chaleur par des presses à granules. L’échauffement restreint de ces presses (70 à 80 °C pendant quelques secondes) implique une précuisson des céréales. Cette technique ne permet qu’une cuisson insuffisante de l’amidon dans les granulés, qui sont d’ailleurs une forme d’aliment peu utilisée chez le chien. Ce procédé est à proscrire pour la fabrication d’aliments destinés aux carnivores.

Les céréales dites « popées » : Elles subissent une expansion rapide et incontrôlée par éclatement à la chaleur (blé « popé » par exemple).

Les pâtes : Elles sont préparées à partir de semoule de blé dur, triturées sous vide et comprimées par une presse à haute pression. Les pâtes pour chien subissent une cuisson à la vapeur avant d’être moulées et séchées.

Les aliments semi-humides : Ce sont des aliments stabilisés à l’aide de technologies spécifiques (pH, eau libre). Leur fabrication implique souvent la cuisson-extrusion, mais non suivie de séchage. On peut rencontrer des grains de céréales aplatis prégélatinisés ou des fragments de légumes déshydratés mélangés à des flocons et à des croquettes pour constituer des « soupes ».

Les aliments humides : Présentés sous forme de conserves ou de semi-conserves, ils se caractérisent par leur richesse en eau, en protéines et en matières grasses. Ils sont largement composés de produits carnés, mais aussi de levures, de tourteaux, de céréales…

La distribution

Vous trouverez :
- en grande surface, l’alimentation de base et certains premiums
- en animalerie ou jardinerie, les premiums de laboratoires
- chez les vétérinaires, l’alimentation diététique, les premiums de laboratoires, et les produits à objectifs spécifiques

Les aliments « diététiques » ne sont vendus que chez les vétérinaires, puisqu’ils sont destinés à des animaux souffrant d’une pathologie détectée par le vétérinaire. Remarque : certaines marques d’aliments premiums ne sont présentes que dans les animaleries et jardineries.

 
Florence Desachy
  • Docteur vétérinaire comportementaliste, enseignante et directrice d'une collection d'ouvrages animaliers

1 commentaire(s)

Claire_P a écrit:
il y a 7 ans
dommage d'oublier les conservateurs et antioxydants utilisés pour stabiliser les matières premières et éviter le rancissement des graisses.
si certains fabricants de croquettes utilisent des vitamines (E) pour cela, d'autres continuent à utiliser du BHA; BHT: molécules antioxydantes retirées de l'alimentation humaine (par la CEE) car suspectées d'être cancérigènes (pour les mammifères)... mais encore tres largement utilisées dans les croquettes premium sous la mention conservateurs CEE (et oui, c'est légal puisque''encore tolérée en alimentation animale)
Bon appétit les chiens!
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)