Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Comment punir son chien ?

punir son chien

Quand punir son chien ?

La punition doit être utilisée de façon exceptionnelle. Il faut donc être sûr qu’elle en vaille la peine et ne pas être injuste.

Assurez-vous que le comportement anormal du chien est vraiment dû à un écart dans son éducation et non à une cause inhabituelle. Il sera en effet préférable de supprimer la cause que de réprimer à tort. Si par exemple votre chien aboie dans sa niche alors que vous le lui avez formellement interdit, vérifiez que personne n’est en train de l’énerver ou qu’un chat ne se promène pas à proximité. Sinon, la punition sera ressentie comme une injustice.

Un ordre à sa portée

Faites aussi attention à ce que vous demandez à votre animal. Il est inutile de le punir s’il n’exécute pas un ordre qui est nettement au-dessus de ses moyens, soit parce qu’il est trop jeune, soit parce que cela dépasse ses capacités. Si vous demandez à un Fox-terrier de ne pas aboyer chaque fois que quelqu’un passe devant votre clôture, vous aurez du mal à vous faire respecter, et une éducation par récompense sera mieux adaptée. Il sera préférable de le récompenser quand il se retiendra d’aboyer plutôt que de le gronder dans le cas inverse.

A-t-il bien compris ?

Assurez-vous que votre chien a bien compris ce que vous lui avez dit. Ne sautez pas sur la première occasion pour le punir. Prenez le temps de répéter ou de « dire » autrement. Il faut toujours punir une même faute : si votre chien vole de la nourriture, ne le grondez pas seulement si c’est du bon bifteck ; le pain rassis compte également ! Il faut punir, avec calme et sérénité, une faute qui en vaut la peine, mais il est préférable de ne pas utiliser ce mode d’éducation.

La punition ne doit jamais être différée par rapport à la bêtise, même de quelques instants. Si l’animal a fait ses besoins dans la maison pendant votre absence, il ne comprendra absolument pas pourquoi vous le grondez à votre retour. Pis : il associera la punition à votre retour.

C’est ainsi que les maîtres pensent que le chien « sait qu’il a mal fait » parce qu’il se cache quand ils reviennent. Le chien a simplement peur du retour de son maître. S’il se trouve qu’en plus il n’a pu se retenir de faire une bêtise, si vous le grondez ainsi « en différé », il se cachera dès votre arrivée, même s’il n’a pas fait de bêtise.

Comment le maître doit se comporter

Dans la mesure du possible, il faut aussi éviter que ce soit toujours la même personne qui gronde l’animal. Sinon, il n’acceptera plus de signes d’affection de cette personne. Elle représentera pour lui le père Fouettard.

Soyez toujours calme. La nervosité amplifiera la punition à tort. Tout signe de soumission de l’animal doit faire cesser immédiatement la punition. Si votre chien urine par peur ou s’il se couche, ne continuez pas à le gronder. Il a compris.

Ne montrez jamais de remords ; c’est une règle universelle ! Celui qui a puni, mais aussi les autres membres de la famille ne doivent ni « craquer » ni consoler l’animal.

Comment punir

La punition doit être également quelque chose d’exceptionnel. Enfermer le chien dans votre chambre ou dans sa niche n’est pas significatif s’il peut y aller comme il veut en temps normal. En revanche, le mettre dans le garage où il ne va jamais peut être perçu comme une punition.

Évitez de frapper un chien avec la main : celle-ci doit rester uniquement l’« outil » des caresses. De même, la laisse ne doit servir qu’aux balades. Si vous souhaitez corriger votre animal, utilisez un journal roulé. Mais ne frappez jamais dans le but de faire mal : vous perdriez votre maîtrise et cela peut être dangereux. Faites-lui peur, mais la douleur physique ne donne jamais le moindre résultat.

De plus, il faut que cette punition soit à la portée de tous. Le plus simple est de prendre l’animal par la peau du cou (comme un lapin) mais sans le soulever de terre (appuyez la tête par terre). Il va hurler ; cela ne lui fait pas mal mais sa position ne lui plaît pas du tout ! Ne le relâchez que lorsqu’il ne se débat plus et qu’il se tait.

Se désintéresser complètement de l’animal est aussi ressenti comme une punition. Le chien n’aime pas que son maître ne s’occupe plus de lui.

> Un problème d'éducation ?
Découvrez notre méthode exclusive pour éduquer votre chien facilement !

 
Florence Desachy
  • Docteur vétérinaire comportementaliste, enseignante et directrice d'une collection d'ouvrages animaliers

13 commentaire(s)

Savoir Aimer a écrit:
il y a 1 an
Avant de punir votre chien :

Rien de pire d'une punition infligée sur impulsion, non contrôlée. Voici pourquoi :

si vous dites votre ordre (votre consigne) en même temps que la punition, votre ordre devient une punition secondaire, c'est-à-dire que votre ordre est mort, vous pouvez recommencer l'éducation du comportement avec un nouveau mot à la place de votre ordre empoisonné.

Par exemple, si vous dites " au pied " et en même temps vous tirez brutalement sur la laisse, votre ordre " au pied " est foutu. Ou encore si vous lui apprenez " Lache ", mais que vous criez en avançant de manière menaçante vers votre chien, votre " Lache " est empoisonné, il faudra lui ré-apprendre avec un nouveau mot.

Donc si vous tenez absolument à recourir à la punition, vous devriez y penser à l'avance : " si mon chien fait ceci, je fais cela, de telle manière, en mesurant bien le rapport avantage/inconvénient "

La punition est très délicate à employer, et le plus simple, le plus efficace, c'est d'apprendre rapidement à votre chien ce qu'il a le droit de faire, au lieu de vous épuiser à lui apprendre ce qui est interdit.
Savoir Aimer a écrit:
il y a 1 an
Au sujet de la punition, il faut revenir à la base :
1- la punition a pour but de faire diminuer la fréquence d'un comportement non désiré.
2- Si le comportement indésirable ne diminue pas rapidement, il ne s'agit plus de punition mais de maltraitance
3- une punition n'a pas besoin de faire peur ou de faire mal pour être efficace
4- ce n'est pas parce que vous pouvez punir, que vous devez punir
5- la punition use le lien qui vous unit à votre chien, elle abime la confiance qu'il a en vous.
6- la menace ou l'intimidation n'apprennent rien au chien, il apprend juste à éviter la punition.
7- si vous sentez que vous allez perdre patience, cessez de vous occuper de votre chien, buvez un verre d'eau, respirez ! et reprenez l'éducation un peu plus tard.
8- Intéressez-vous à l'éducation basée sur le renforcement positif, sans recours à la force, et vous serez définitivement débarrassés de la punition.
Addo a écrit:
il y a 1 an
Mon chiot de 5 mois détruit tout ce qu'il trouve . Pots de fleurs vidés de mes plantes qu'il en profite pour mettre en pièces. Les pots sont réduits en miettes. Fait des gros trous dans le jardin. Son tapis est complètement réduit aussi en miettes. Les outils de mon mari sont dissemines partout. il mordille mes pneus de voiture et autre . Et c'est pas fini. Pourtant il a un jouet à mordiller , mais il préfère mes affaires. Que me conseillez vous ? Merci et à bientôt
Sofi771 a écrit:
il y a 2 ans
Pour "punir" un chien la méthode la plus saine et efficace est de l'ignorer ou l'isole.

Le prendre par la peau du cou est à proscrire !!
C'est une menace de mise à mort pour le chien qui risquera de se défendre et mordre et ce n'est en rien une méthode d'éducation ..

Le frapper avec un journal je suis évidemment complètement contre !
Pourquoi toujours violenter son chien gratuitement ? C'est facile de toujours frapper même doucement pour éviter d'avoir à comprendre son chien et l'éduquer par la suite.

Et le journal n'est que le prolongement de la main donc le chien associera dans tous les cas la main au fait qu'il soit frapper avec un journal ou non c'est du pareil au même.

Le "non" tout comme une punition physique ou verbal ne sont à mes yeux absolument pas nécessaire pour éduquer son chien et peuvent créer des troubles du comportement grave..
Nicolas Rahhal a écrit:
il y a 2 ans
bonjour moi c nicolas , ma petite chienne "Miley " est agée de 4 mois , son problème est quelle fait ses besoins partout dans la maison , je souhaite savoir 5 choses :
-comment la punir ?
-combien de temps la punir ?
-comment on se débarasse de l'odeur ? ( dans le milieu où elle fait ses besoins toujours )
-comment l'apprendre à faire ses besoins au bon endroit ?!
-comment savoir si elle a comprit ?
merci par avance et s'il vous plaît répondez moi et donnez moi votre avis à propos de ma chienne !!
Magalietloulou a écrit:
il y a 3 ans
Comment arreter de faire aboyer ma petite chienne de 5 moisqui aboie quand je rentre
Liloo10 a écrit:
il y a 4 ans
Pour ça il faut les dréssers ! les bêtises sera moin grave
Kasdan a écrit:
il y a 4 ans
si j'avais fait ça avec mon chien, je serai devenu fou...pourquoi ne pas parler ici des punitions dites positives? cela fonctionne également très bien, voire mieux avec beaucoup moins de risques...enfin bon, selon moi cette méthode est vraiment variable selon les chiens, il serait bon de le préciser....prenez un Rottweiler ou un Dogue allemand (ou autre) par la peau du cou en lui expliquant que ce qu'il a fait c'est mal et on en reparle! ^^
Janette a écrit:
il y a 4 ans
le problème avec cette métode c'est qu elle ne convient pas a tous les types de chiens, il y en a qu il faut employer la méthode forte pour ne pas se laisser dépassé par les évènements et il ne faut surtout jamais ne s'avouer vaincu et avoir toujours le dessus, sans pour cela le brutalisé mais le secouer et le maintenir fermement au sol
Mihakeeper1 a écrit:
il y a 5 ans
Mouais, pas convaincue...

Je n'ai aucun besoin de plaquer la tête de ma chienne par terre pour me faire respecter et pourtant, c'est un fameux caractère.

La position de "soumission forcée" ne fait-elle pas partie d'un autre âge ???
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)