Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Comment gérer une bagarre de chiens ?

Vous avez fait tout votre possible pour l’éviter, mais votre chien se bagarre avec un autre : quel comportement adopter ?

• Inutile de crier et de vous agiter : à ce moment, le chien n’écoute pas les paroles et le ton vif l’excite encore plus. Une vocifération peut s’avérer efficace juste avant la bataille, en inhibant l’attaque, mais produira l’effet contraire après.

• Inutile et dangereux de vous mettre au milieu et de chercher éventuellement à attraper le chien par son collier, en misant sur le fait qu’il ne vous mordra jamais : hormis les bagarres ritualisées d’origine hiérarchique, le chien pense généralement qu’il lutte pour sa vie et (à juste titre) ne se soucie pas des détails. Il ne vous mordra jamais exprès, mais rien ne dit qu’il soit en mesure de s’arrêter à temps si votre main entre dans son champ d’action. Conclusion : mettre les mains près de la gueule des chiens représente le meilleur moyen de les voir finir à l’intérieur de cette dernière.

• Inutile et dangereux de prendre le chien dans vos bras : l’autre pourrait se jeter sur vous et vous mordre en essayant de l’atteindre.

• Inutile et dangereux de ne retenir qu’un des adversaires : se sentir entravé – à l’évidence – n’étouffe pas, mais au contraire accroît l’agressivité. Par ailleurs, si votre chien considère que vous essayez de l’empêcher de défendre sa peau, il perdra toute l’estime qu’il vous porte. Et à l’extrême limite, s’il se sent vraiment en grave danger, il risquera de vous mordre pour se libérer.

• Utile, dans la plupart des cas, d’employer un torchon ou un seau d’eau pour refroidir les esprits en ébullition : si vous avez un objet de ce genre à portée de la main, c’est la première chose à faire.

• Très utile, quand on est deux, d’attraper simultanément chaque chien par la queue (s’ils en ont une) ou par les testicules (dans le cas de mâles à queue amputée), voire les pattes arrière (à défaut de queue et de testicules, parce qu’il s’agit de femelles), puis de le soulever du sol. L’absence d’appui stoppe presque toujours les velléités de combat : le chien se soucie principalement de savoir ce qui s’est passé là, derrière, et lâche son adversaire. Cette solution ne sert bien entendu qu’à écarter les deux chiens, qu’il conviendra tout de suite après de remettre en laisse et de séparer définitivement.

• Très utile, quand on a un sujet doté d’une prise implacable et d’un caractère peu aimable avec les autres chiens, de toujours emporter avec soi un coin de bois ou de plastique que l’on pourra, en cas d’urgence, introduire dans sa gueule pour la lui faire ouvrir. Lorsque la situation s’avère vraiment désespérée, il s’agit du seul moyen d’empêcher un chien d’en tuer un autre... sans risquer ses mains.

 
Valérie Rossi
  • Eleveuse renommée qui dresse notamment des chiens d'utilité, et auteur d'ouvrages de référence sur les chiens

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)