Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Besoins nutritionnels de la chienne en gestation et lactation

La modification du régime alimentaire de la chienne en gestation n’est pas obligatoire pendant les premières semaines. Les besoins de la mère augmentent surtout pendant le dernier tiers de la gestation. Le fœtus a alors une croissance rapide.

En fin de gestation, la chienne affiche un gain de poids de 15 à 25 %. Les deux dernières semaines nécessitent donc un enrichissement de la ration correspondant au fort accroissement des besoins, de l’ordre de 15 à 25 %. La simple augmentation quantitative peut cependant poser un problème, puisque la chienne ne dispose plus alors d’un grand volume digestif, l’utérus gravide occupant une grande place dans l’abdomen. Il est donc préférable de donner un aliment qualitativement plus riche, réparti en plusieurs petits repas.

À partir de la cinquième semaine, il faut augmenter le repas de 10 % de sa valeur par semaine. Le fœtus a besoin, pour se développer, d’eau et de protéines. Cela guidera les apports supplémentaires administrés à la femelle.

En fin de gestation, les besoins en protéines de la femelle sont quatre fois plus élevés qu’en temps normal. Les rations doivent avoir un taux de protéines d’au moins 30 % de la matière sèche. Les éléments riches en protéines sont les œufs, le foie, les produits laitiers. Les besoins en minéraux sont également augmentés.

La chienne en lactation

La production de lait demande une ration énergétique importante, et surtout un apport en calcium pour prévenir les crises de tétanie (symptômes : la chienne se raidit et respire très rapidement. Elle peut mourir si une injection de calcium n’est pas pratiquée rapidement). La lactation est maximale de la troisième à la cinquième semaine suivant la mise bas, puis diminue pour s’arrêter au moment du sevrage, quand les chiots ont environ 7 semaines.

Lors du pic de lactation, les besoins énergétiques de la chienne sont quatre fois supérieurs à la normale, les besoins en protéines six fois supérieurs. Les apports en phosphore et en calcium doivent être multipliés par trois de la troisième à la cinquième semaine. Il faut apporter trois fois plus d’énergie, six fois plus de protéines, trois fois plus de minéraux.

 
Florence Desachy
  • Docteur vétérinaire comportementaliste, enseignante et directrice d'une collection d'ouvrages animaliers

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)