Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Apprendre le rappel à son chien

apprendre rappel chien

Certains propriétaires ne lâchent pas leur chien tellement ils sont anxieux à l’idée de ne pas pouvoir le récupérer et le remettre en laisse à la fin de la promenade. Et c’est dommage. Leur apprendre le rappel permet d’éviter cette situation. Mais le plus dur est, semble-t-il, de faire comprendre ce qu’on veut au chien. Comment lui dire qu’il doit revenir ? C’est un ordre plein d’ambiguïtés...

Savoir le lui dire

L’ordre de rappel est souvent totalement incompris par le chien. Pis : il peut être compris à l’inverse de ce qu’il veut dire. Expliquons-nous. Pour rappeler un chien, la plupart des maîtres crient (ou hurlent !) simplement le nom du chien.

Celui-ci, très gentiment, prête l’oreille, regarde de loin son maître et s’attend à recevoir un ordre précis, comme : « Rex, assis ! », mais rien ne suit. Pour le propriétaire, le fait de crier uniquement le nom du chien semble suffire à le faire revenir. Mais l’animal attend la suite. Il ne fait donc rien alors qu’il était disposé à vous écouter. Cela vous énerve ! Comment vous en sortir ?

Donner un ordre précis

Assurez-vous d’abord que votre chien vous voit. Ne gesticulez pas dans le vide ! Si vous voyez qu’il est avec d’autres chiens en train de faire connaissance, inutile de hurler. Approchez-vous du chien pour attirer son attention. Faites toujours suivre le nom du chien d’un ordre : « Rex, viens ! » ou « Rex, ici ! ». Employez toujours le même terme.

Par ailleurs, le chien est très sensible au langage gestuel et lorsque celui-ci est en contradiction avec les mots, le chien n’« écoute » que les gestes. Quand l’animal, appelé uniquement par son nom, ne revient pas, les maîtres font de grands gestes d’énervement. Le chien comprend alors que son maître n’est pas content et n’ose plus revenir.

Où lui apprendre ?

Vous pouvez, comme pour la marche en laisse, commencer par un essai à la maison. Tapez dans vos mains en l’appelant par son nom suivi de : « Viens ! » Profitez des situations naturelles : vous êtes par exemple dans la cuisine, il vous voit du couloir, vous l’appelez. Il vient : félicitez-le. Ou vous l’envoyez dans son panier dix minutes avant le repas puis le faites venir pour manger. Ce n’est pas vraiment le « rappel » mais c’est une amorce très efficace. Répétez cela souvent dans la journée sous forme de jeu.

Il faut ensuite sortir. Le premier jour d’apprentissage est assez délicat. En effet, vous n’êtes pas encore sûr que le chien va répondre au rappel et il faut tout de même prendre le risque de le lâcher. Il faut procéder de façon progressive. Choisissez pour la première fois un espace vaste mais clos, comme un grand jardin privé. Vous pourrez ainsi laisser courir le chien librement puis lui demander de revenir quand il sera au bout du jardin. Il ne risque pas de se perdre.

Le deuxième stade est un espace non clos mais dans lequel vous pouvez voir le chien en permanence et de partout : un pré sans arbres, par exemple (évitez les bordures de route). Le troisième stade est le bois dans lequel le chien peut « disparaître » derrière les arbres et revenir quand même à votre ordre. L’apprentissage sera alors parfait !

Comment lui apprendre ?

Laissez courir le chien en liberté dans l’espace choisi puis accroupissez-vous en tapant dans vos mains pour l’inviter au jeu. Prononcez en même temps son nom suivi de : « Viens ! » Ouvrez les bras pour l’accueillir. Essayez de faire cela quand le chien n’est pas encore très loin. Félicitez-le abondamment à son « retour ». Renouvelez l’ordre quand le chien se trouve plus loin. Augmentez progressivement la distance de rappel entre lui et vous.

Si, malgré vos invites, il ne revient pas, éloignez-vous en sens inverse en faisant semblant de ne pas le voir et en vous désintéressant de lui. Il viendra vous rejoindre, croyant que vous allez partir définitivement. Il faut surtout éviter de courir derrière le chien pour essayer de l’attraper. Il prendra cela comme un jeu et s’échappera avec grand plaisir. Si vous appelez votre chien juste avant de partir et que vous le remettez aussitôt en laisse, il sera « déçu ».

Il associera son retour au départ immédiat. Il risque donc de ne plus vous écouter. Ne remettez pas la laisse tout de suite, afin qu’il ne se sente pas puni d’être revenu. Baladez-vous encore un peu, en lui demandant de rester au pied. Remettez la laisse et promenez-vous ainsi quelques instants. Il faut ensuite arriver à la situation la plus délicate : le chien est très loin, avec d’autres chiens, et vous discutez avec des amis.

Ce sont les stimulations extrêmes. Un chien bien éduqué doit revenir malgré ces conditions. Essayez au départ de l’appeler souvent et de le féliciter à son retour. Provoquez les situations délicates.

Conseil de l'éducateur : Ne jamais punir le chien en phase de rappel

Il est très important de féliciter votre chien à son retour, même si cela fait « un certain temps » que vous l’attendez. La punition est à proscrire, bien qu’elle soit tentante.

Au bout de deux heures de courses effrénées dans les bois, le maître pense que le chien est fatigué (lui-même l’est !), et trouve normal de rentrer ; pas le chien. Le maître l’appelle, crie parfois, s’énerve souvent (quoi de plus irritant qu’un chien qui ne revient pas ?)… Quand enfin le chien se décide à rejoindre son maître, celui-ci lui administre une grande claque, destinée à faire comprendre à l’animal qu’il n’est pas revenu assez tôt et que la prochaine fois il doit revenir dès qu’on le lui demande.

Or que comprend le chien ? « Je suis revenu, et voilà qu’il me frappe ; la prochaine fois, je ne reviendrai pas. » Le chien associe en effet la punition à son retour et non au fait qu’il a tardé à obéir. En conséquence, l’animal répondra de moins en moins au rappel. Le maître devra alors le tenir constamment en laisse. Tout le drame vient de ce malentendu.

Le Rappel du chien en résumé :

A faire
- Vous assurer qu’il vous voit lorsque vous lui dites de revenir
- Lui donner l’ordre précisément
- Le récompenser à son retour
- L’habituer à s’exécuter à la maison grâce à des jeux
- Continuer à jouer avant de partir

A ne pas faire
- Faire de grands gestes d’énervement
- Se limiter à l’appeler par son nom
- Le gronder pour son retard
- Transformer cet ordre en « bête noire » de l’éducation
- Partir dès que vous lui avez remis sa laisse

> Un problème d'éducation ?
Découvrez notre méthode exclusive pour éduquer votre chien facilement !

 
Florence Desachy
  • Docteur vétérinaire comportementaliste, enseignante et directrice d'une collection d'ouvrages animaliers

7 commentaire(s)

Williseult a écrit:
il y a 1 an
Ma petite chienne aura deux ans au mois de juin.
Le rappel est toujours un problème malgré tous les exercices quotidiens et les cours au centre canin.
Que faire de plus ?
Merci pour vos conseils.
Nicoucoz a écrit:
il y a 2 ans
Mon chien a 7 ans. Je l'ai depuis 6 mois. Il est sage et obéissant, revient pour le rappel.... sauf quand il décide de ne pas revenir !
Que faire avec un chien de cet âge ?
Timmy97 a écrit:
il y a 2 ans
Mon chien sait parfaitement revenir lors des promenades mais depuis quelques temps, quand je le lâche dans mon jardin il refuse de revenir et je n'ai pas de clôture. Il c'est déjà approché de la route (beaucoup trop pour qu'il soit en sécurité) donc je suis de plus en plus régissante à le lâché.
Ma question sont donc:
Comment le rappel du chien dans ce cas la ?
Alexandraiona a écrit:
il y a 3 ans
jai un chien de 8 MOis je sor avec ma mere le soir avec le chien pour aller a la pipice mais defoi on laisse la laisse trainer pour kil se defoull et kan je lapelle il fait semblant de pa mecouter donc moi sa menerve donc je maproche de lui pour latraper mais apre il se barre on courant tre vite et moi jai tre pere que quelquin ouvre le portaille et quon mon chien se barre sur la route


ps JHABITE dans un square enfermer mais mon chien peut passer dans les barreaux
Lauriie a écrit:
il y a 4 ans
bonjour, je voulais savoir si, pour le feliciter, (un chiot) on pouvait lui donner des friandise? (ou u,e croquette)?
Narouk a écrit:
il y a 4 ans
bjr mon probleme avec mes boxers et le gibier ils repondent tres bien au rapel sauf quand il y à du gibier je ne peut plus rien en faire il chasse et ne revienne pas c'est une vrais galere car je les emmenenent res souvent en randos et je suis tres hesitante àles laché sauf dands les grands espaces mon mal à un collier electrique mais là plus jeune à pris le meme gout pour le gibier et je ne veux pas en venir au collier electrique avec elle darko à bien compris qu'il ne fallé pas bouiger quand je faisait bipé le collier comment faire avec folka ?
Valandtine a écrit:
il y a 5 ans
Je viens de lire cet article sur l'apprentissage du rappel à son chien.
J'ai pourtant encore peur de le lacher en promenade, de peur qu'il ne revienne pas.
Mon chien Garou a 9 ans, et la dernière fois que j'ai essayé de le lacher, il est partie en avant très loin, et moi, paniquée, criais son nom suivie de l'ordre. Il n'en avait rien à faire, et j'ai pu le rattacher seulement quand il s'est arrêté pour renifler une odeur.
J'ai donc une question :
comment appliquer le rappel du chien lorsqu'il ne s'occupe plus de vous ?
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)