Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Trafic de chien : Mais que fait la police ?

trafic de chien SDNA

Voici l’appel que fait la Société Nationale pour la Défense des Animaux (SDNA) pour dénoncer le trafic de chiens et de chats qui ronge certains quartiers de Paris.

Les forces de police sont directement visées par cette campagne d’affichage qui aura lieu dans le métro parisien à partir du 15 mars.

« Mais que fait la police ? »

C’est ce que pourront lire les usagers de la RATP dans les couloirs du métro. Cette phrase choc, écrite blanc sur noir, cherche à faire réagir les autorités sur le trafic de chiens et de chats qui sévit sur les Grands Boulevards du IXème arrondissement de Paris.

Les Roms, qui mendient sur ces trottoirs entourés de chiots et chatons sont explicitement visés par cette campagne déclinée à 1 800 exemplaires. En effet, ces mendiants venus de l’Est importent les animaux (qu'ils récupèrent de façon douteuse) de leur pays pour les vendre de manière immorale aux passants et touristes.

Animaux non tatoués, drogués, affamés…

Et ce qui fait sortir de ses gonds le SDNA, c’est justement que ces animaux sont importés en France sans aucune précaution. Ces animaux ne sont pas tatoués et portent encore moins une puce électronique.

Ils ne sont pas vaccinés et on soupçonne que certains soient maltraités. Affamés, apeurés, drogués… tout est bon pour susciter la pitié du passant.

La responsabilité de l’acheteur

La campagne du SDNA précise que les chiens sont vendus de 300 à 1 500 euros et les chats de 100 à 500 euros.

Alors que les acheteurs pensent faire une bonne action en achetant un chien ou un chat à un de ces mendiants, ils encouragent en réalité un trafic d’animaux que ne profite qu’à des personnes mal intentionnées.

Le pire, c’est que la santé de ces chiots n’est pas examinée par un vétérinaire, et l’on redoute que l’un d’entre eux fasse resurgir des maladies maîtrisées en France comme la rage du chien.

Cette campagne, qui a tout de même coûté 50 000 euros, entend faire réagir la police qui tarde à prendre la situation à bras-le-corps.

En 2009, 24 opérations de contrôle ont été effectuées sur les mendiants. 79 chiens ont été examinés par des vétérinaires, 12 chiens ont été conduits à la fourrière et 3 contraventions ont été dressées pour défaut de vaccination ou de déclaration d’assurances. Le SNDA veut plus, et demande purement et simplement l’éradication du trafic d’animaux de nos trottoirs.

Regardez le reportage de 30 millions d'amis qui mène l'enquête sur le trafic de chiens

Voir la vidéo sur le trafic de chiens à Paris

1 commentaire(s)

Solebo a écrit:
il y a 4 ans
Mais pourquoi ciblé la police, à se demander ce qu'elle fait?
quand on sait que la police est sur bcp de fronts avec la violence quotidienne etc..
pourquoi les assos etc, ou fondation bardot , c'est plutôt ces gens là impliqués pour la cause animale qui doivent gérer ceci je trouve..
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)