Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Stéphane Bern nous dévoile les secrets des chiens des grands de ce monde

Stéphane Bern et son chien

On ne présente plus Stéphane Bern, journaliste passionné de têtes couronnées. Mais ce qu’on sait moins du présentateur de Secrets d’Histoire sur France 2, c’est qu’il a une autre passion cachée : les chiens. Enfin, pas si cachée que cela puisqu’il sort aujourd’hui un livre où il allie ses deux affections : Une vie de chien, les compagnons fidèles des grands de ce monde.

Dans ce livre, le journaliste nous livre les secrets les plus canins des grandes personnalités royales et présidentielles : le Prince Charles, la Reine Elisabeth, Barack Obama, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy ou encore la princesse Stéphanie de Monaco pour ne citer qu’eux. Tous ont un compagnon à quatre pattes à leur côté.

Et quand celui-ci décide de se rebeller en dévoilant ses plus profondes pensées sous la plume de Stéphane Bern, ça donne un ouvrage drôle et étonnant. Et pour couronner le tout, illustré de photos rares et inattendues.

Aujourd’hui, ce forcené de travail comme il le reconnait lui-même nous surprend et nous ravit avec son nouveau livre. Ouvrage des plus princiers, comme à son habitude, mais aussi très pimenté. Qui n’a jamais rêvé de connaître les pensées les plus inavouables des fidèles compagnons des grands de ce monde ?

Interview exclusive de Stéphane Bern pour Wamiz.com


Wamiz.com : Comment vous est venue l’idée de ce livre ?

Stéphane Bern : Vous n’ignorez pas que j’ai toujours été intéressé par le Gotha et les familles royales qui le composent ; ayant moi-même depuis cinq ans un Teckel à poil dur, et me passionnant pour l’Histoire, je me suis plongé dans celle de ces chiens, leur origine et les propriétaires parmi les grands de ce monde, de la reine Victoria au kaiser Guillaume II...

Je me suis donc demandé d’abord quels étaient les monarques qui avaient des Teckels et collecté des documents photographiques : souverains danois, princesse Antoinette de Monaco, prince et princesse Alexandre de Belgique. Tel était le point de départ et il ne me restait qu’à suivre la piste ainsi tracée et remonter le fil jusqu’aux différents chiens des monarques et présidents.
 
Quelle histoire avez-vous eu le plus plaisir à écrire ?
Par affinité personnelle, j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire sur « ma » famille grand-ducale de Luxembourg – j’y ai toujours une partie de ma famille – ou sur les Teckels de la cour de Danemark. Mais, je me suis bien amusé à raconter l’histoire des chiens présidentiels français et américains. Il suffit de se souvenir de l’hystérie collective qui a accompagné la présentation du « first pet » présidentiel à la Maison-Blanche, Bo Obama en avril dernier.

Notre président est plus discret sur les compagnons à quatre pattes qui vivent à l’Elysée mais le Labrador est de rigueur... Il en va de l’image de marque du président dans l’opinion car le Labrador est un chien à la fois élégant et pataud, aimant tout à la fois les enfants et les personnes fragiles. Un portrait en creux des vertus présidentielles requises !
 
Comment expliquez-vous le lien affectif fort qui lie les monarques et présidents avec leurs chiens ?

Pour grands que sont les rois, disait Corneille, ils sont ce que nous sommes. Mais eux, plus que nous, vivent solitaires depuis leur plus tendre enfance, sans avoir vraiment d’amis à qui se confier, entourés plus tard de courtisans flatteurs ; l’amour d’un chien est désintéressé, il se moque de savoir si son maître porte ou pas une couronne. Les chiens sont aussi les seuls qui ne publient pas leurs Mémoires ni ne vendent des indiscrétions à la presse à scandale !

On comprend mieux pourquoi la reine d’Angleterre se montre aussi humaine avec ses chiens, alors qu’elle semble avoir plus de difficultés à manifester ses émotions envers ses enfants. De plus, les palais royaux ou présidentiels ont de jolis parcs qui permettent aux chiens de s’épanouir. Regardez le drame qui frappe Sumo, le Bichon du couple Chirac, victime d’un terrible « Elysée blues » et contraint de quitter Paris car il se vengeait sur son maître en le mordant.
 
Pouvez-vous nous présenter en quelques mots vos deux chiens ?

Depuis cinq ans, j’ai une chienne Teckel kaninchen (format réduit) à poil dur, Virgule, hélas victime de cataracte juvénile et qui, malgré des opérations chirurgicales, est devenue aveugle. Je lui ai donc adjoint depuis deux ans un compagnon, sorte de guide d’aveugle, Dash, qui lui a redonné la pêche. Ce sont des chiens très affectueux mais terriblement têtus et parfois bruyants. Quand Virgule était seule, je l’emmenais partout avec moi, à la radio, sur les tournages, mais depuis qu’elle a un copain, ils se tiennent compagnie agréablement.
 
Que pensez-vous que ceux-ci diraient à votre égard, s’ils avaient l’usage de la parole ?

Pour parodier l’adage, nul n’est un héros pour son chien. Sans doute Virgule et Dash me reprocheraient de trop travailler et de ne pas toujours leur prêter attention lorsque j’écris à mon ordinateur. Alors, ils protestent et je dois travailler avec l’un ou l’autre sur les genoux ! Parfois, j’ai l’impression que Dash me regarde m’agiter dans tous les sens en se disant : tu ne pourrais pas prendre un peu de bon temps au lieu de courir partout et de travailler sans cesse même les week-ends ? Ils dorment beaucoup plus que moi...

Avez-vous, au même titre que les personnalités de votre livre, une anecdote à nous raconter sur vous et vos chiens ?

On est loin des histoires incroyables concernant les Corgis de la reine d’Angleterre telles que je les raconte dans le livre, ou même des drames déchirants vécus par le prince de Galles avec sa chienne Jack-Russell, ni même des contes de fées dont Tongdaeng, la chienne du roi de Thaïlande, et Yuri, le chiot Akita Inu de la princesse Aïko du Japon, avec la valeur d’exemple proposée au grand public.

Virgule surmonte son handicap par des séjours prolongés en vacances à la mer. En Grèce, elle aime surtout les bains de soleil et adore se faire bronzer le ventre. Quant à Dash, il est plus dans son élément à Paris où il voit beaucoup de monde. Pas farouche, il adore faire des câlins, embrasser ceux qui le caressent, alors que Virgule est plus intéressée par le bas des jean’s et les lacets des chaussures de sport...

Une vie de chien de Stéphane Bern

 

En savoir plus sur Une vie de chien, les compagnons fidèles des grands de ce monde

Crédits photo : Harcourt Paris

5 commentaire(s)

Nicedogconfort a écrit:
il y a 7 ans
Seul l'animal reste lorsque tout nous quitte.
Toujours heureux, il nous aime sans concession.
A nous de prendre soin d'eux !
Drid a écrit:
il y a 7 ans
Ça doit être très croustillant et sympa.
Le concept est original mais je me demande si il ne s'est pas inspiré de Wamiz en faisant parler nos amis les chiens. :D
Adrienmag a écrit:
il y a 7 ans
une bonne idée de cadeau
Nemoelposedo a écrit:
il y a 7 ans
Ce livre est assez insolite, je pense que les anecdotes doivent y être très drôles!
J'ai lu sur internet que Fala, le chien du président Roosevelt, avait son propre secrétaire de presse!Hâte de lire "Une vie de chien"!
Jeanne a écrit:
il y a 7 ans
Comme quoi les stars tout comme les hautes personnalités de ce monde trouve en leurs animaux domestiques un fidèle compagnon sur qui on peut compter à tout moment même dans ceux de "disgrâce".
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)