Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Ebola : plus chanceux qu'Excalibur, le chien de la patiente texane sera épargné

cavalier king charles

Suite à la polémique engendrée par l'euthanasie du chien de la patiente espagnole contaminée par le virus Ebola, le sort réservé au Cavalier King Charles de l'aide-soignante texane elle aussi contaminée était suivi de près par les amoureux et défenseurs des animaux.

Placé en quarantaine

Les voici pour l'heure soulagés, car le chien ne sera pas sacrifié, a affirmé à USA Today le maire de Dallas, Mike Rawlings. Le chien est en bonne santé. Il sera donc simplement placé en quarantaine durant l'hospitalisation de sa propriétaire.

''La patiente tient énormément à son chien et nous voulons qu'il soit sauvé'' a expliqué Mike Rawlings, près d'une semaine après que des dizaines de milliers de personnes se sont mobilisées aux côtés du maître d'Excalibur pour tenter d'empêcher sa capture et son euthanasie, en vain. Les autorités sanitaires espagnoles ne sont pas revenues sur leur décision malgré les 375 000 signatures recueillies par la pétition mise en ligne pour sauver le chien.

Aucune transmission entre un animal et un humain

Les autorités texanes auraient-elles fait un autre choix si le sort d'Excalibur n'avait pas déclenché une telle colère ? Quoi qu'il en soit, le commissaire à la santé de l'Etat, David Lakey, promet que le Cavalier King Charles sera placé entre de bonnes mains. "Nous voulons nous assurer que nous répondons de manière appropriée. C'est pourquoi nous travaillons dur pour trouver un endroit où l'on prendra soin de lui et où nous pourrons avoir un bon suivi de ce chien" a-t-il affirmé.

Si plusieurs chiens ont contracté le virus Ebola en Afrique de l'Ouest, aucun cas de transmission d'un animal à un humain n'a jamais observé. Il n'est aujourd'hui pas scientifiquement prouvé qu'une telle transmission soit possible. Certains affirment d'ailleurs que d'un point de vue scientifique, il aurait fallu garder ce chien en vie. Le chercheur français Eric Leroy avait ainsi déclaré au journal El Pais : "Il faut isoler ce chien, le suivre de près, étudier ses fonctions vitales, voir s'il est infecté et vérifier s'il excrète ou non le virus. C'est très intéressant d'un point de vue scientifique, et ça ne sert à rien de le tuer".

 

Crédits photo : leisergu - Flickr

1 commentaire(s)

Naty974 a écrit:
il y a 2 ans
Je le souhaite fortement!!!!
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)