Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Chaser : découvrez un extrait du livre sur l'incroyable chien qui comprend plus de 1000 mots

Mercredi 18 Mars 2015 |
chaser

Bien connue des amoureux et passionnés des chiens qui la suivent depuis longtemps, la chienne Chaser, cet incroyable Border Collie qui a mémorisé plus de 1000 mots, n'a plus aucun secret pour nous ! Son maître, le Dr. John W. Pilley, nous raconte toute son histoire, de son arrivée dans la famille à celle qu'elle est devenue 10 ans plus tard. 

Wamiz a eu le plaisir de lire son passionnant récit, qui n'est pas seulement celui de l'apprentissage qu'il a offert à la chienne, mais aussi celui du lien très fort qui les unit.

Découvrez un extrait de Chaser, le chien qui comprend 1000 mots, paru ce mercredi 18 mars aux Editions J.C Lattès. John W. Pilley raconte comment l'idée de sa mtéhode d'éducation est née, et la façon dont il a commencé à la mettre en oeuvre avec Chaser.

 

Apprendre en jouant


— Chaser, voici Bleue.
Agenouillé dans le salon, je fais rouler la balle bleue en direction du chiot. Aucun autre jouet n’est en vue. Lorsque Chaser prend la balle dans la gueule, je répète son nom : « Bleue. » Chaser mâchouille la balle tandis que je rampe vers elle. Quand je suis suffisamment proche pour attraper Bleue, Chaser bondit. Elle fait volte-face et me dévisage d’un air espiègle.

Dès ses premiers mois chez nous, Chaser s’est prise de passion pour les balles de racquetball : elles sont légères, elles rebondissent bien et elles tiennent agréablement dans sa gueule. Si Chaser me fait courir pour récupérer Bleue, c’est parce que la balle a de la valeur à ses yeux. Cela rend le jeu d’autant plus amusant et, je l’espère, mémorable.
« Bleue ». Je chuchote en tendant la main vers la balle. Chaser cabriole juste hors de ma portée. Elle se retourne pour me regarder, la queue battante. Puis elle lâche accidentellement Bleue et la poursuit à travers le salon.
 

Chaque fois que Chaser prend la balle dans sa gueule, je dis : « Bleue, elle s’appelle Bleue ma fille. Bleue. » La balle rebondit vers moi. Je la rattrape. Je veux que Chaser retienne le nom de ce jouet. Je fais rouler la balle en répétant : « Bleue, c’est Bleue, Chaser ! »
La littérature scientifique ne propose pas de méthode pour enseigner les mots aux chiens. Au début de l’entraînement langagier de Chaser, j’ai compris que les mots devaient être empreints d’une valeur positive pour qu’elle se concentre dessus et les retienne. Je décidai donc d’associer les mots aux objets que Chaser affectionnait le plus. Le jeu leur insufflerait une valeur positive qui s’étendrait à leurs noms, ainsi qu’aux verbes et commandes utilisés pour diriger les activités.
Je savais déjà que le jeu facilitait l’apprentissage. J’avais pu le constater au cours de ma carrière de professeur : jouer libérait l’esprit de ses tensions, favorisant l’émergence d’une véritable pensée créative.
Je souhaitais axer l’entraînement langagier de Chaser sur le jeu, et ce aussi tôt que possible. Des études ont démontré qu’il existe une période critique pour le développement du langage chez les enfants ; j’étais persuadé qu’il en allait de même chez les chiots.
Je souhaitais axer l’entraînement langagier de Chaser sur le jeu, et ce aussi tôt que possible. Des études ont démontré qu’il existe une période critique pour le développement du langage chez les enfants ; j’étais persuadé qu’il en allait de même chez les chiots.

Crédits photo : DR

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)