Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chat :

Maladies les plus fréquentes chez le chat

chat tire langue

Vous venez d’accueillir un chat chez vous ? Félicitations, c’est un compagnon qui vous procurera beaucoup de bonheur durant de longues années. Mais pour qu’aucune maladie n’entache ce temps qu’il passera avec vous, quelques précautions s’imposent.

Votre vétérinaire ne manquera pas de pratiquer les vaccins courants afin d’éviter les pathologies familières chez le chat.

En attendant, il est toujours utile de s’informer sur ces dernières, en particulier si votre matou n’est pas encore protégé.

Voici donc les maladies parasitaires et virales les plus fréquentes chez nos amis les félins.

Les parasites internes transmissibles au chat.

Si l’infection par des parasites (tiques, puces, ténias…) est fréquente chez un animal qui se promène souvent seul en extérieur comme le chat, elle n’est bien souvent pas trop grave. Néanmoins et afin d’éviter tout risque, il faudra veiller à surveiller de temps à autres le pelage de votre animal.

Les puces

Certainement le plus connu des parasites, la puce est un minuscule insecte qui se nourrit du sang de son hôte plusieurs fois par jour. Se développant rapidement dans le pelage du chat (lequel peut facilement contaminer son ami le chien), elles se multiplient principalement par temps chaud et sec (printemps, été et hiver dans les habitations surchauffées).

Elles provoquent alors des lésions croûteuses au niveau du cou, de la base de la croupe  et de l’abdomen. Des réactions allergiques sont à craindre et peuvent engendrer des rougeurs sur la peau, des démangeaisons violentes  ainsi qu’une dépilation importante et dans certains cas une anémie. Elles peuvent également transmettre des larves de ténias lorsque l’animal ingère le parasite lors de sa toilette.

Les Ascaris

Ce parasite  se présente sous la forme de vers ronds, longs et fins. Les ascaris vivent et se nourrissent dans l’intestin grêle du chat. Ils sont détectables à partir des selles ou des vomissements et sont souvent transmis par la mère à travers le placenta ou le lait.

Les symptômes se traduisent par un retard de croissance chez le chaton, un amaigrissement et un ventre ballonné. La solution : vermifuger la mère et les petits.

Les ténias

Le ténia est un vers plat et court (de la taille d’un grain de riz environ) transmis par les puces. On les détecte dans les selles ou accrochés à l’anus sous forme d’anneaux blanchâtres. Là encore, il faudra vermifuger votre animal et le traiter contre les puces.

Les toxoplasmes

Les toxoplasmes sont de minuscules parasites n’occasionnant pas de risques importants. Le chat peut toutefois en être porteur et transmettre la toxoplasmose à l’humain. Le risque majeur est pour les femmes enceintes car le parasite peut infecter le fœtus si la mère est contaminée.

Cependant, pas de quoi chasser le chat de la maison : la contamination s’opère le plus souvent par des viandes mal cuites que par le félin. De plus, l’hygiène dont nous bénéficions de nos jours fait que l’infection est beaucoup plus rare qu’il y a quelques décennies.

Les maladies virales chez le chat

A l’instar des humains, les chats peuvent se transmettre les virus entre eux mais pas aux chiens ou aux humains (à l’exception de la rage). Les maladies qu’ils provoquent sont graves et la plupart sont mortelles.

Heureusement, elles peuvent être évitées grâce à la vaccination. Le premier reflexe lors de l’acquisition de votre chat sera donc de le faire vacciner contre ces maladies.

Le Typhus

Le Typhus est une maladie très grave qui peut frapper le chat à tout âge. Le plus souvent elle est mortelle et la guérison, aléatoire, ne sera rendue possible que par un traitement précoce et intensif.

Les symptômes liés à ce virus sont :

-    vomissements
-    diarrhées souvent hémorragiques
-    déshydratation
-    fièvre
-    prostration (faiblesse et fatigue extrême de l’animal)

Le Coryza

Cette maladie due à plusieurs microbes est aussi appelée « grippe du chat ». Elle est contagieuse et son traitement, qui doit être entrepris le plus tôt possible, sera long et difficile. Il faut aussi savoir qu’un chat guéri demeure porteur du virus et pourra être sujet aux récidives.

Les symptômes du Coryza :

-    infections des voies respiratoires (éternuements, écoulements des yeux et du nez)
-    parfois, ulcération de la bouche et complications pulmonaires.
-    fièvre

La leucose féline

Connue depuis peu en France, cette pathologie complexe est pourtant de plus en plus fréquente. Selon l’espèce qui est touchée, deux noms sont donnés : FELV ou FIV. Très contagieuse entre animaux, elle n’est cependant pas transmissible à l’homme.

La leucose féline se transmet principalement par les urines, les matières fécales, les larmes, le sang et la salive. Une fois infecté, le chat voit alors ses défenses naturelles diminuer et les symptômes suivants peuvent se manifester :

-    anémie
-    cancers
-    affections chroniques souvent mortelles.

C’est en quelque sorte le SIDA appliqué aux félins. Un vaccin existe et s’avère être efficace pour 80 à 90% des cas.

La Rage

Le virus de la rage peut toucher le chat et celui-ci peut également le transmettre à l’homme. On distingue deux formes de cette maladie :

-    La rage furieuse, qui est la plus connue mais aussi la moins fréquente chez le chat, provoque de brusques changements dans le comportement de l’animal. Il devient agressif, peut devenir peureux ou anormalement excité. Hypersensible, il bave également de manière disproportionnée avant de se paralyser progressivement. Le décès est constaté environ 4 à 5 jours après le début des symptômes.

-    La rage paralytique ou « muette », beaucoup plus fréquente, provoque quant à elle une paralysie progressive de la mâchoire accompagnée d’une salivation excessive. Cependant, ce n’est pas la seule maladie à provoquer ce genre de symptômes et le mieux reste de consulter rapidement son vétérinaire pour un diagnostic fiable.

Important : si la vaccination contre la rage (vaccin antirabique) n’est obligatoire sur le territoire français qu’à certaines conditions, il est tout de même indispensable de faire vacciner votre animal contre cette  maladie « au cas où ». Comme dit plus haut, la rage est obligatoirement mortelle pour un chat non vacciné.

A noter : les traitements liés à certaines maladies du chat peuvent être pris en charge par une assurance animaux.

 

2 commentaire(s)

Mimi63 a écrit:
il y a 2 ans
J'ai enfin plusieurs de mes chats ont également le même problème de bave intense et j'avoue que je ne sais pas moi même quoi faire car même mon véto ne fait rien ! Il m'a dit que cela pouvait provenir de la bouche qu'il avait des polypes. Je n'ai trouvé qu'une solution leur donner de la poudre appelée PNEUMOBIOTIQUE à raison d'1/4 de C.C.par jour mélangée dans du lait et pour l'instant les chats semblent moins baver.
Si votre véto vous donne d'autres renseignements, merci de bien vouloir me les faire passer.
Cordialement.

Mimi
Gigine a écrit:
il y a 3 ans
mon chat perd de l'eau par la gueule et pas qu'un peu,que puis je faire en attendant d'aller chez le veto?
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)