Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chat :

La peau du chat

peau-chat

La peau du chat est peu visible en raison de son pelage, qui au fur et à mesure de la sélection naturelle et des mutations, spontanées ou voulues par l’homme, est d'une variété extraordinaire. A contrario, toutes les "peaux de chat" ont les mêmes caractéristiques physiologiques. Zoom sur cet organe bien caché mais qui joue un rôle de protection primordial.

Les caractéristiques de la peau du chat

La peau du chat est souple, élastique, très fine mais résistante. 

Elle se compose de trois strates :

L’épiderme

Il s'agit de la couche externe de la peau, celle qu'on peut voir à l'oeil nu. Celle -ci recouvre le derme.

Le derme

C'est un tissu élastique et riche en capillaires qui est relié à une couche plus profonde :l'hypoderme.

L’hypoderme

Il s'agit du tissu le plus profond de la peau. Il est composé de cellules adipeuses stockant le gras.

Qu'est-ce que le derme ?

C’est dans le derme que se trouvent une grande partie des annexes cutanées. Parmi eux :

- Les follicules pileux

Les follicules pileux sont formés de poils qui se renouvellent de façon cyclique selon un schéma en trois phases. La première, la phase anagène, est une période de croissance, qui est suivie de la phase cathagène, ou de transition, puis d’une phase télogène, ou chute du poil. La croissance normale du poil a lieu pendant ce cycle et dépend de la durée de la lumière du jour et de la température. Ce processus concerne surtout les chats qui vivent à l’extérieur, car nos chats, vivant essentiellement dans la maison, ne sont influencés ni par la luminosité ni par le froid et le chaud. C’est la raison pour laquelle leur mue est constante toute l’année.

- Les glandes sébacées

Les glances sébacées produisent un fin revêtement lipidique permettant l’élasticité de la peau du chat et le lustre du pelage. Une trop grande production de séborrhée peut provoquer des dermites ou autres maladies de peau, comme de l'acné par exemple.

- Les glandes sudoripares

Bien qu’appelées ainsi, elles ne secrètent pas de sueur et ne sont donc pas thermorégulatrices. Elles produisent une sécrétion qui, comme celle des glandes sébacées, intervient dans la formation du film lipidique superficiel.

- Les muscles pilo-érecteurs

Leur contraction soulève le poil en provoquant la dite "horripilation". Ce phénomène se produit quand le chat a peur ou est en situation de grand danger, le hérissement des poils créant une illusion d’optique qui a pour effet d’augmenter la taille du chat en le faisant paraître beaucoup plus terrifiant.

- Les terminaisons nerveuses

Ellles ont différentes fonctions dont les terminaisons tactile et thermique.

Le rôle de la peau est de former une barrière entre le milieu externe et le milieu interne, de limiter les pertes en éléments, notamment en eau, et de protéger l’organisme des agressions extérieures. En prendre soin, c'est mettre toutes les chances de son côté pour garder son chat en bonne santé, plus longtemps. Prenez donc le réflexe d'observer minutieusement la peau de votre compagnon lors de vos séances de brossage par exemple. De même, si votre compagnon présente un pelage hirsute, inspectez sa peau pour voir si la mauvaise qualité de son pelage ne vient pas d'une maladie de peau.

Pour aller plus loin : Les maladies de peau chez le chat

 
Gilles Hagège
  • Docteur vétérinaire, conseil de la SPA, spécialiste de la psychiatrie canine et auteur d'ouvrages de référence

2 commentaire(s)

Lisianne a écrit:
il y a 3 ans
Si le chat na pas connu sa mère comment lui enseigne t’on le nettoyage du poil??? Il est hors de question que je le léche....
Valsztuk a écrit:
il y a 7 ans
existe t il diverses maladies de peau chez le chat?
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)