Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Race de chat :

Dermatomycose chez le chat

Le responsable de la dermatomycose, forme de mycose, chez le chat, est un champignon appelé Microsporum c. La contagion s’effectue par contact direct entre les chats, ou indirect par l’intermédiaire des paniers ou de l’environnement.

L’aspect des lésions est très varié. Dans certains cas, on voit apparaître les traditionnelles plaques rondes pelées entourées d’un léger halo rougeâtre. Dans d’autres cas, le seul signe visible est la présence de petites desquamations de la peau, semblables à de la cendre de cigarette. Dans d’autres cas encore, les lésions se compliquent de croûtes ou de matière purulente, perdant alors leur connotation initiale.

Pour être certain de ce à quoi l’on a affaire, il faut montrer le chat au vétérinaire qui ordonnera des analyses de routine avant de prescrire une thérapie. Quand il s’agit de mycoses par Microsporum, il suffit de respecter quelques règles d’hygiène simple pour partager la vie de son chat sans être inutilement et constamment anxieux.

Cinq règles d'hygiène à respecter

• Installer le chat, dans la mesure du possible, dans un environnement dallé qui se lave facilement à l’eau et à la Javel : c’est un remède simple mais très efficace contre les champignons microscopiques. S’il fréquente lits et divans, il suffit de les recouvrir de linges lavables à 95 °C en machine.
• Respecter scrupuleusement la posologie de la thérapie prescrite par le vétérinaire. Les mycoses sont souvent traitées avec des produits à prendre par voie orale et à usage local. Dans le cas d’un chat à poil long, il est conseillé de le faire toiletter en lui coupant les poils pour améliorer l’état du pelage et éviter les récidives.
• Ne pas interrompre la thérapie avant la fin, car repousse du poil ne signifie pas guérison. Après vérification, c’est le vétérinaire qui déterminera la date de fin du traitement.
• Au cours de la thérapie et une fois la guérison avérée, nettoyer régulièrement le dallage avec une dilution d’eau de Javel.
• Se laver systématiquement les mains après avoir touché un chat atteint de mycoses et reporter les câlins et les face-à- face à plus tard. Il n’existe pas de prévention unique. Le meilleur conseil consiste à ne pas perdre de temps et à porter le chat chez le vétérinaire dès que la peau présente des signes d’alopécie, c’est-à-dire d’absence de poils, ou de simples altérations.

 
Gilles Hagège
  • Docteur vétérinaire, conseil de la SPA, spécialiste de la psychiatrie canine et auteur d'ouvrages de référence

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)