Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chat :

Témoignage : une comportementaliste du chat nous raconte sa plus belle victoire

Mardi 02 Septembre 2014 |
camille

Comportementaliste du chat, Marie-Hélène Bonnet nous livre depuis plus de trois ans ses précieux conseils pour nous aider à mieux comprendre nos félins de salon. Aujourd'hui, elle se confie au sujet d'un cas qui l'a particulièrement touché, celui de la chatte Camille, pauvre minette martyrisée devenue sa "plus belle victoire" face à la cruauté humaine.

Une vie enfermée dans une caisse de transport

Pour une fois, mon article ne sera pas construit comme d’habitude. Quand Sylvie m’a appelée pour que j’aide Camille, je sentais bien qu’il y avait un grand désespoir pour elle et son compagnon, de voir leur petite protégée ne pas vivre normalement. Plus j’avançais dans la conversation, plus je savais que cette consultation allait être difficile.

Une vie dans une caisse de transport pendant des années, sans jamais sortir, sans contacts, obligée de vivre dans ses excréments, il y a de quoi perturber définitivement n’importe quel chat.

Quand Sylvie m’a raconté l'histoire de Camille, j’étais au bord des larmes en voyant ce que certains humains pouvaient faire subir à des animaux qui n’avaient rien demandé à la base. J’avais un énorme défi à relever, et là, il fallait que je fasse appel à toutes mes connaissances.

En temps normal, je rentre dans la tête du chat pour établir ma thérapie, et de là, je peux trouver ce qui « cloche » dans sa vie. Rentrer dans la tête de Camille, cela relevait de la mission impossible. Il m’a fallu relire le questionnaire rempli par ses maîtres à plusieurs reprises, d’une part pour ne rien rater, mais aussi pour pouvoir faire cette gymnastique intellectuelle périlleuse. Croyez-moi, ce n’est pas facile à vivre, ce qu’elle a vécu.

"Il me fallait à tout prix réussir"

J’ai beaucoup douté de moi et de mes capacités à la sortir de là, mais je n’avais pas le droit de la laisser, ni d’échouer. Peu importe le temps passé sur le dossier « Camille », il me fallait à tout prix réussir à au moins la faire sortir de son « trou » et « vivre » à peu près normalement. Il fallait d’abord qu’elle tire un trait sur son passé, qu’elle comprenne que cette époque était révolue. Ensuite, il fallait traiter son stress intense, et lui redonner confiance en elle et en la main humaine. Merci Edward Bach de me donner des éléments fiables pour tenter de gagner le pari. Mais malgré tout, ces éléments indispensables que sont les fleurs de Bach, ne font pas tout, loin de là… Ce n’est qu’une aide à la thérapie, ce serait trop simple sinon !


Une photo de Camille prise de nuit avec une webcam


Je prévenais Sylvie et Laurent qu’elle ne se laisserait peut être jamais caresser, ou même approcher, mais au moins, si elle pouvait circuler dans la maison, et avoir des contacts avec sa copine Sarah, la première chatte de la  maison, manger, boire sans avoir peur de le faire. Et en toute sincérité, je ne pensais pouvoir aller au-delà de cette étape.

Sylvie et Laurent ont joué le jeu, écouté mes conseils et appliqué à la lettre la thérapie, ce qui évidemment permet d’aller plus vite mais surtout d’obtenir de meilleurs résultats. Rassurer Camille, lui parler doucement, ne pas forcer les contacts physiques pour commencer. Lutter contre sa phobie de l’humain, de l’enfermement et son stress trop élevé, juste en appliquant quelques règles simples : parler tout doucement, éviter les gestes brusques ou les bruits inhabituels, la laisser venir sans aller la chercher, et surtout ne pas la traquer pour savoir où elle est ce qu’elle fait.

Chaque cas est unique, malgré tout il faut appliquer tous les codes chats possibles, comme le respect de la hiérarchie entre chats, pour que les choses soient claires et bien délimitées dans l’esprit du chat. Le chat est un animal qui aime que les choses soient planifiées, établies et respectées dans leur contexte au quotidien. Une ritualisation est rassurante, il fallait lui laisser prendre des habitudes donc,  mais des habitudes claires, sûres qui pourraient durer au-delà de ce mauvais passage, sans empiéter sur les prérogatives de Sarah. Un rythme de vie identique tous les jours était idéal dans ce cas, pour qu’elle ai des repères réguliers.


Les fleurs de Bach adaptées à son cas, les combinaisons sont infinies et on peut vite se tromper. Le bon cocktail n’existe pas en généralité, il faut l’adapter à chaque chat, à son caractère son vécu ses besoins. Dans ce cas il fallait un mélange anti stress de 5 fleurs différentes, mais aussi capables de faire oublier les mauvais jours et de lui redonner confiance en elle.

"Ma plus belle victoire"

La webcam infrarouge était l’outil idéal pour s’assurer qu’elle mangeait ou allait à la litière correctement. Au début elle ne sortait que la nuit, quand les humains dormaient, évitant la petite Sarah. Quelques jours plus tard, elle acceptait les contacts avec l’autre chatte. Puis une sortie en journée…
En quelques semaines, Camille sortait, j’avais des photos d’elle à quelques mètres de Sylvie. Victoire ! Pari réussi, défi relevé !

Puis, j’apprenais par Sylvie qui m’écrit régulièrement pour me donner des nouvelles, que Camille venait jusqu’à sa main, un contact physique avait même pu être établi ! Un jour, après quelques mois, Camille venait sur le lit, et ronronnait. J’en avais les larmes aux yeux ! Un DVD reçu, avec des images réconfortantes, me faisait comprendre qu’on avait été bien au-delà de mes espoirs.

Même si aujourd’hui Camille va trop loin parfois avec sa copine Sarah, avec quelques petits coups de pattes si l’approche est trop brutale, un manque de connaissance des codes sociaux félins, et quelques lacunes, il est trop tôt pour tenter de régler ça. La situation est trop « fraîche » et tout ne tient encore qu’à un fil pour essayer de la calmer ! Mais elle se lâche, elle sort, se fait voir, et accepte les caresses sur le lit !

Laurent a enfin une bleue à caresser, et son rêve est réalisé en partie. Sylvie est aux anges. Je suis sûre à présent que dans quelques temps Camille sera redevenue une chatte « normale » qui accepte d’être prise dans les bras, et caressée partout dans la maison. On sent à son caractère qu’elle est espiègle, et qu’il ne manque pas grand-chose pour qu’elle le fasse voir au grand jour !

Camille est et restera longtemps ma plus belle victoire de la bêtise humaine sur le chat !

 

Marie-Hélène Bonnet
Comportementaliste du chat
www.comportement-chat.com

 

Crédits photo : DR

1 commentaire(s)

Jadah a écrit:
il y a 2 ans
Formidable ! Quel métier !
Un jour, quand une place se sera malheureusement libérée dans notre foyer félin, une âme brisée viendra trouver calme et réconfort. Un jour, j'offrirai une belle (fin de) vie à un chat. Un œil en moins, une patte amputée, une oreille cassée... Peu importe l'esthétique. Je saurai faire preuve de la patience nécessaire pour lui offrir tout ce dont il a besoin et lui ré-apprendre à vivre. Et un jour peut-être, j'aurai la satisfaction d'offrir une seconde chance à un chat éprouvé et d'avoir gagné sa confiance.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)