Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chat :

Pourquoi avoir beaucoup de chats chez soi n'est pas une bonne idée

chats

Quand on aime, on ne compte pas ! Même les chats ? Animal par essence plutôt solitaire, le chat a-t-il besoin d'avoir un ou plusieurs compagnons à ses côtés pour être heureux ?

Comportementaliste du chat, Marie-Hélène Bonnet nous explique pourquoi avoir trop de chats à la maison est selon elle une mauvaise idée. En souhaitant faire le bonheur de son chat en lui offrant des compagnons de jeu, on risque en réalité de nuire à son équilibre et son bien-être :
 

Les chats préfèrent vivre seuls qu’en compagnie de leurs congénères pour la plupart. Toutefois, nous agissons toujours par anthropomorphisme avec nos animaux. Nous pensons qu’ils s’ennuient s’ils sont seuls en journée. Aussi, la solution la plus simple qui nous vient est un second chat, puis un troisième, voire un quatrième… on a tôt fait de nous sentir bien entourés de nos petits félins.

Quelle joie de les voir jouer, nous attendre au retour du travail, de leur faire des câlins, des bisous. Bref il y a tant de bonheur à vivre avec eux, qu’on a vite fait de perdre la mesure de la raison, pour nous, mais aussi pour eux.

Si le chat tolère bon gré mal gré de vivre avec quelques copains, il n’appréciera pas d’en avoir 12 autour de lui sans se sentir mal dans ses pattes, lui comme les autres !

Besoin d'espace

Normalement, dans la nature, un chat vit sur un territoire allant de 4 à 75 hectares. On se doute bien quand dans nos appartements, même si on ajoute le jardin, on est loin du compte. Donc, si on possède 4 chats, ce sont au moins 16 hectares qu’il faudrait pour bien faire me direz-vous ! Oui et non, nos chats domestiques savent se satisfaire de ce qui est à leur disposition. Mais avec une certaine modération quant à la population environnante.

Outre le phénomène d’addiction de certains humains qui « collectionnent » les animaux comme des trophées, il existe des personnes raisonnables qui se laissent déborder (adoptions, portée non désirée, famille d’accueil, éleveurs, etc.). Au-delà de 4 chats chez un particulier et une douzaine chez un éleveur suffisamment équipé, les chats ne peuvent en aucun cas être considérés comme heureux et bien dans leurs pattes.


Bien évidemment on se réconforte en prétendant qu’ils ne manquent de rien, ni de soins, ni de nourriture, ni de jouets ou d’attention, mais ce n’est qu’une façon de se déculpabiliser : ils manquent de place, ils supportent trop d’odeurs corporelles de leurs congénères, ils n’arrivent pas à trouver une place et un statut fixe dans la communauté. Et même si on leur accorde du temps, un chat préfère qu’on passe tout notre temps à s’occuper de lui, que de le partager avec 10, 20 ou plus de ses congénères !

Trop d'odeurs

Les odeurs, revenons-y : les chats tolèrent mal les odeurs corporelles des autres. Ils ont un odorat 5 à 9 fois plus développé que nous. Imagez-vous entassés dans une pièce entourés de personnes ayant une forte odeur corporelle, et sans déodorant, bien sûr ! Vous n’y tiendriez pas 2 heures, mais il faudrait que nos chats le supportent pendant des années durant ? C’est bien là les limites de l’anthropomorphisme ! Et je ne parle pas des odeurs pour nos voisins ou visiteurs…

Le manque de place, ou plus précisément, de territoire, pose un autre problème olfactif aussi, celui du marquage des limites…. Que chaque chat voudra recouvrir de ses propres odeurs : plus de griffades, plus de frottements aux angles de portes le long des meubles, sur nos jambes, nos affaires amenées à sortir etc. Et bien sûr les pipis, qu’ils soient de stress, de marquage ou de jalousie, une grosse communauté implique fatalement de l’urine hors litière.

Une question sanitaire

Là, se pose bien entendu un problème sanitaire et hygiénique, en plus des odeurs. Il faut un bac par chat plus un, imaginez vous une personne avec 25 chats, dans un appartement de taille normale, disons 60m². Outre le fait que chaque chat a 2,4 m² pour lui, il doit y avoir 25+1 bacs soit 26 bacs dans l’appartement… 26 bacs changés au moins tous les jours, soit plus de 75 kg de graviers à jeter au quotidien… C’est impensable vous dites-vous ?


En effet, à part un professionnel restant à demeure à plein temps ou avec un employé, on n’a matériellement pas le temps de tout faire : linges et coussins à laver, paniers et arbres à chats à nettoyer, gamelles à laver et à remplir, eau fraîche, sols à nettoyer 2 fois par jour au moins, litières à vider, laver, désinfecter, remplir, poussières à ramasser, j’en passe et des meilleures. A cela ajoutez le temps du jeu et des câlins, voire de l’éducation et de la sociabilisation, et cette personne n’aura ni mangé ni fait de courses ! C’est impossible sur du long terme et même les meilleures volontés s’y perdraient et s’y perdent, même si elles prétendent le contraire, qui l’avouerait ?

Des codes sociaux faussés

Il ne faudrait pas non plus oublier la partie concernant les codes sociaux félins. Forcément ils sont faussés, tronqués, voir zappés chez les adultes, mal acquis par les chatons qui poseront immanquablement des problèmes de troubles comportementaux : malpropreté, griffades, entêtements, agressivité, non respect des codes sociaux, difficultés à introduire le chaton dans son nouveau foyer, etc.

Et je n’aborderais pas les risques de maladies ou autres épidémies ou troubles du système immunitaire. Je m’en tiendrais donc aux problèmes (déjà bien assez nombreux) liés au comportement !

Alors pour votre bien être et surtout celui de Minet, réfléchissez à 2 fois avant de céder à l’envie de vous entourer de trop nombreux chats : si vous souhaiter adopter un chat de race, achetez votre chat dans un élevage non surpeuplé, les fermes d’élevage sont à éviter.

Vérifiez l’état sanitaire de l’élevage : déplacez vous, n’achetez pas sans avoir visité la chatterie, des chats trop fuyants, ou au contraire trop inquisiteurs sont des signes à prendre en considération. En cas de doutes, demandez à voir le livre d’entrées/sorties obligatoire en élevage afin de savoir s’il est surpeuplé. Vous pouvez aussi vous renseigner auprès du vétérinaire de l’élevage, qui inspecte 2 fois par an l’élevage et connaît tous les chats. Faites aussi confiance à votre odorat, même s’il est moindre par rapport à celui d’un chat, il reste un bon indicateur de l’état sanitaire des lieux !

 

Marie-Hélène Bonnet
Comportementaliste du chat

www.comportement-chat.com

19 commentaire(s)

Fifi_breizh a écrit:
il y a 2 ans
non mais c'est quoi ca sous pretexte que on as plus de 4 chats dans un appart ils sont malheureux???? et pour info j'ai 6 chats et 2 gros litiere et 2 normal et je n'est pas de soucis de malpropreté.faut arreter les c*******s.et pour les odeurs faut trouver l'alimentation qu'il supporte le mieux et la bonne litiere.des fois c'est a se poser des questions sur ls competences de certains(generales)si ca plait pas ce que j'ai mit je m'en fout je met ce que je pense et encore je suis polie.
Fleurdelys347 a écrit:
il y a 2 ans
Je suis d'accord avec Marine Laumont : "mais je penses que cet article parle plus des personnes ayant 35 chats dans un appart par exemple. Malheureusement ça existe"
Evidemment il y a tout ceux qui en ont plusieurs qui s'enflamme j'ai moi même trois chats sur 1 hectare de terrain et presque pas de souci ... Mais cet article parle des chats qui s'entassent dans un petit appart ! Faut pas s'énerver je suis d'accord avec la comportementaliste !
Loulotte98 a écrit:
il y a 2 ans
Mahoute,j'ai exactement le même vécu que vous, avec mes chats,je ne suis pas famille d'accueil,mais j'en ai toujours eu et actuellement j'en ai 23
Vos propos sont basés sur des faits qui contredisent cet article et sont plein de bon sens

Pour répondre à Azmaria,nous ne manquons pas de respect,il me semble ni les unes ,ni les autres à cette dame qui nous assène comme des vérités des choses que nous ne vérifions pas du tout dans notre vie avec nos chats
Mahoute a écrit:
il y a 2 ans
Très sincèrement, s'il est vrai que la surpopulation génère forcément du stress (et ce chez n'importe quelle espèce !), cet article n'est qu'une suite de généralités mal argumentées et de chiffres hasardeux.
Par exemple : on ne voit pas très bien par quel miracle 12 chats forcément entiers seraient plus détendus chez un éleveur que 4 chats stérilisés chez un particulier !!

Chez moi, qui suit famille d’accueil pour 2 associations, aucun chat ne fait de marquage urinaire, et aucun n'en a jamais fait sur les plus de 80 chats hébergés au fil du temps.
Les codes sociaux sont si bien enregistrés et compris que mes adultes éduquent les chatons orphelins et les transforment en chatons parfaitement sociables et bien dans leurs peaux même quand ils arrivent comme de petites furies sans éducation.

Quant à la légende du chat solitaire n'ayant nul besoin de congénères, je vais la raconter à ma Fléa, ex-sauvageonne, qui ne s'est épanouie et sociabilisée que quand elle est sortie de quarantaine pour intégrer ma tribu. De nombreux chats apprécient leurs congénères, et peuvent avoir des interactions tout à fait enrichissantes avec eux.
Lapiequichante a écrit:
il y a 2 ans
Oups SPA exploserait des fois qu'il y est une remarque désobligeante.
Lapiequichante a écrit:
il y a 2 ans
Re-bonjour, j' ai oublié de dire à Mme Bonnet que je constate quelle conseille d' aller prendre un chat dans les élevages, donc de race au prix de ?... d' abord faut avoir les moyens et il me semble qu'il serait plus utile et humain de conseiller d' aller dans les chenils où beaucoup de pauvres bêtes lâchement abandonnés attendent de l'amour, de plus à un prix bien plus bas, vaccinés - castrés ou stérilisées, plutôt que d' engraisser les éleveurs qui font du fric sur le dos des animaux, et je ne vous parle pas des mères reproductrices. La liberté la bas, n'est certainement pas le top. Il ne faut surtout pas que minette pure siamoise, comme celle que vous avez dans les bras, ne croise un matou chartreux par exemple. Autant garder notre argent pour donner plein d'amour et de soins à des chats magnifiques, mais sans pédigrée mais au combien reconnaissants, et comme dit une internaute : heureusement qu'il y a des personnes comme nous tous, sinon les SPA exploseraient encore plus. Aimer les animaux, c'est recueillir même ceux qui sont estropiés ou mal en point, les requinquer et ce dire cela fait un malheureux de moins à chaque fois et que d'amour en retour. Heureusement que nous sommes nombreux à recueillir ces laissés pour compte, et je vous dit à tous bravo.
Pour Lelene alors là c'est sur si c'était des humains sans nourriture finiraient par se bouffer entre eux. (cordelière des Andes). Des chats non, ils dépérissent et meurent, on a retrouvé des chats abandonnés dans des appartements, certain ont survécus d'autres étaient décédés, pour ceux qui ont accès dehors et bien ils essayeraient de trouver ailleurs de la nourriture. Donc sans rapport avec l' article "idiot" complétement. Et comme je suis sur ma lancée pour Azmaria, là elle a pétée les plombs, ou alors elle est de la famille à Mme Bonnet, quelle âge avez vous ?.
Dans ma vie je suis heureuse d'avoir aimé et adopter 43 chats (ttes), 17 chiens (nes). Et j' espère que la vie me permettra une bonne santé pour veiller sur ceux qui me reste encore, je trouve que c'est pas mal et sans prétention je suis fière de moi, mais j' aurai aimer faire plus encore. Bonne journée à vous tous et bonne continuation. Amitiés.
Michelhbu83 a écrit:
il y a 2 ans
j'ai des amis qui en ont 7 dans un appartement et bien que les chats aient toutes la maison pour eux, ils ont une pièce rien que pour leur confort : il a mis du métal déployé à l'extérieur des grandes baies vitrées pour qu'ils ne passent pas et qu'ils aient de l'air extérieur les beaux jours (souvent ici) ; des niches, des caches des couvertures bref le confort parfait... ce ne sont que des chats sauvés du monde extérieur cruel et je pense qu'ils sont mieux chez eux que dehors...
dehors ils en nourrisent bien du dizaine!
Lapiequichante a écrit:
il y a 2 ans
Tout à fait d' accord, l' article de la comportementaliste ne concerne que les personnes ayant trop de chats en appartement et de plus ne peuvent pas sortir. J' ai encore 6 chats à la maison en montagne, ils sortent par une chatière et sont libres. Tous castrés ou stérilisées et l' entente et parfaite, la preuve il aura fallu 3 ans à un pauvre matou non castré pour arriver à rentrer dans la maison car il l' avais choisi, mais pour cause, j' ai 5 chiennes de taille moyennes qui aiment les chats mais les leurs, à force de voire mes chats dehors avec mes chiens, il a oser venir me voire directement un jour au jardin, câlins et depuis il passe devant mes chiennes avec un peu d' appréhension mais tout va bien, depuis il revient plusieurs fois par jours et à passé l'hiver sur l' arbre à chat ou dans un gros panier dans la véranda toujours ouverte sur le salon avec les autres.Alors la maison doit être bonne malgré les 6 locataires et il a su se faire admettre par sa gentillesse et surtout par sa taille impressionnante. Bientôt il sera castré, il n' y coupera pas.
Loulotte98 a écrit:
il y a 2 ans
Moi non plus je n'aurais pas eu un aussi grand nombre de chats si je n'avais pas eu une grande maison et un grand terrain et si je n'avais pas voulu venir en aide à des animaux voués à la fourrière,mais je persiste en ayant beaucoup parlé avec des vétérinaires et des personnes dans le même cas que moi les comportementalistes ne savent pas tout des animaux,ils ont fait des études certes mais ont ils vécu ce que nous vivons ? j'en doute j'ai toujours eu beaucoup de chats et ce que cette dame décrit ne s'applique pas,si vous avez 20 chats qui ne sortent jamais dans un petit appartement mal entretenu là oui mais dans les conditions où vivent les miens et ceux de beaucoup de personnes recueillant des chats
prouve le contraire,les chats aiment vivre en compagnie de leur congénères
Ce que nous avons appris sur le "tas" si je puis dire vaut largement les vérités assénées par cette dame ,professionnelle ou pas elle est dans l'erreur sur beaucoup de point dans son article !!!
Melissa81 a écrit:
il y a 2 ans
Je comprends que vous ne soyez pas d'accord car vous constatez tous que vos chats sont heureux même s'ils sont nombreux. Et j'aurai tendance à dire la même chose ayant moi même 8 chats à la maison et pour moi pas de problèmes de litière; ils ont un très grand terrain et sont plutôt sauvage donc pas de litière dans la maison, la nature leur suffit largement.
Cependant, je ne pense pas qu'on soit en mesure de contredire un professionnel! Malgré notre amour et notre passion, je ne suis pas sûre que nous puissions dire que nous en savons plus que cette dame!
J'ai tous ces chats car je les ai recueillis étant chatons et ayant été abandonnés, je suis très heureuse de les avoir tous! Mais je n'aurai jamais choisi de leur imposer autant de congénères, car l'entente et toujours difficile à l'arrivée de nouveaux chatons!
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)