Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chat :

Adopter un chat : le bon choix pour moi ?

chat

Vous n’avez jamais eu d’animal, ou vous avez déjà eu un chien mais vous envisagez d'adopter un chat ? Etes-vous prêt pour devenir un heureux propriétaire de chat ? Etes-vous « félin » pour l’autre ?

Vétérinaire et directrice de l'ESAV (Ecole supérieure d'aide vétérinaire) - Institut Bonaparte, le Dr Noémie Tommasini revient sur le comportement du chat, ses besoins, les bonnes questions à se poser avant d'adopter un chat, et nous livre de précieux conseils pour bien accueillir un félin et s'en occuper.

Le chat : une boule de poil au comportement spécifique

En effet, un chat n’est pas un petit chien, il a un comportement beaucoup plus indépendant que ce dernier, ce qui ne veut pas dire que vous ne pourrez pas avoir de lien affectif avec lui.

Ce petit félin solitaire

Dans la nature les chats sont plutôt des animaux solitaires. Ils peuvent côtoyer d’autres chats, les croiser, avoir des contacts avec eux mais ils ne vivent pas en meutes organisées. C’est ce que pourraient vous décrire les associations qui nourrissent les chats harets (chats domestiques retournés à l’état sauvage) dans les parcs, terrains vagues et cimetières. Les chats y cohabitent mais vivent chacun leur propre vie, quand ces bénévoles les nourrissent, les chats arrivent généralement d’endroits différents et se regroupent parce qu’on leur apporte de la nourriture à cet endroit.

Attention, cependant si vous vivez en appartement, votre chat aime s’isoler mais ce n’est pas pour ça qu’il aime la solitude ! Il a au contraire besoin d’activités, dans l’idéal il a besoin d’au moins 3 heures d’activités par jour.


Malheureusement pour les chats urbains d’appartement, les distractions et les loisirs sont peu nombreux. On parle d’un environnement hypostimulant, c’est-à-dire que le chat manque de sources de stimulations / de distractions et il risque de développer des troubles du comportement lié à ce déficit.

Heureusement les solutions existent !

Mon chat vit en appartement, comment le stimuler ?

Proposez-lui des jouets variés que vous laisserez en évidence en votre absence. Changez souvent les jouets, les chats aiment la nouveauté. Pour cela, faites tourner les jouets, ne proposez pas tous les jours les mêmes.

Ouvrez les rideaux, laissez le regarder par les fenêtres (attention cependant à bien les sécuriser lorsqu’elles sont ouvertes). Vous pouvez par exemple placer une tablette fixée au mur juste sous la fenêtre ou encore, placer l’arbre à chat de façon à avoir vue sur l’extérieur.


© Flickr -  Mr.TinDC

Proposez à votre chat des endroits pour grimper. Les chats ont besoin d’exploiter les hauteurs. Pensez aux arbres à chats suffisamment hauts. Vous pouvez aussi regarder du côté de ce nouveau phénomène, qu’on appelle la « catification », qui consiste à créer des plateformes et diverses adaptations de son intérieur pour satisfaire le comportement naturel du chat (tout en restant très design).

> Faites de votre maison un paradis pour chats

Vous voulez câliner votre chat ?

Votre chat est un animal qui peut apprécier les câlins et caresses à conditions de respecter quelques règles :

Vous ne devez pas forcer votre chat à être pris dans les bras, caressé s’il n’en a pas envie. Cela risque de créer des tensions entre vous et lui. Ainsi, on ne dérange pas un chat qui dort ou qui s’est isolé. Attendez qu'il vienne vers vous et apprenez à décrypter son langage corporel qui indique qu’il en a assez.

> Le langage du chat : 9 signes décryptés pour mieux le comprendre

Eduquez les enfants à jouer avec calme avec le chat, en utilisant toujours un jouet, jamais les mains. Ils doivent aussi apprendre à ne pas déranger le chat quand il s’isole.


© Flickr - mariposavet


Pour que les contacts se passent plus facilement, on recommande de choisir un chat qui a déjà été sociabilisé. Plus les chatons auront eu une mère qui a été habituée aux contacts avec les humains, plus les chatons auront eux-mêmes été cajolés, manipulés, et plus ils seront tolérants aux contacts avec vous.

Le chat, un animal territorial

Le chat est un animal qui connait parfaitement son lieu de vie, qu’on appelle parfois son territoire. Lorsqu’il vit à la campagne, et qu’il a la possibilité de sortir, un chat s’éloigne très souvent du jardin de ses maitres. Il explore les alentours, puis il parcourt son territoire souvent en empruntant les mêmes chemins, en se reposant aux mêmes places, en chassant sur les mêmes parcelles. Il est ainsi très attaché à son environnement familier.

Cela va avoir des implications sur la vie de votre chat.

Vous partez en déplacement, comment faire avec un chat ?

Ainsi, pour les courtes périodes (un week-end par exemple), votre chat sera aussi bien dans son environnement habituel. Il y a ses habitudes, ses repères. L’emmener le perturbera et il aura un temps d’adaptation trop court, à peine aura-t-il posé ses marques que vous devrez repartir.

Si vous partez par contre sur une plus longue période, et que sur votre lieu de déplacement vous pouvez assurer un environnement sécurisé à votre animal, vous pouvez l’emmener avec vous. Pour cela prévoyez d’emporter des phéromones d’apaisements, Féliway-ND, qui faciliteront son adaptation. Une fois arrivé, laissé le enfermé au moins 48h pour qu’il s’imprègne de ce nouveau lieu et qu’il l’identifie comme un lieu rassurant.

Si aucune de ces solutions n’est envisageable vous pouvez aussi vous tourner vers les différentes solutions de garde d'animaux.

Durant tous les déplacements (transports en commun, visite chez le vétérinaire, trajet en voiture …) votre chat doit être placé dans une cage de transport fermée (mais aérée bien sûr !). Cela le rassure d’être caché alors que vous lui imposez un déplacement, lui qui est si attaché à son environnement familier, et cela garantit sa sécurité.

Par ailleurs, un chat n’est pas fait pour se promener en laisse dans la rue ou la campagne. Même si les chats en campagne peuvent parcourir des kilomètres, ils connaissent les lieux, savent où se réfugier en cas de danger, ce qui n’est pas le cas quand on promène son chien par exemple.

Ces particularités comportementales vous plaisent ? Vous êtes prêt à faire partie des heureux propriétaires de chats ?

N’oubliez pas qu’une adoption réussie est une adoption consciente et responsable. En effet, l’espérance de vie moyenne d’un chat est de 15 ans.

15 ans (mais parfois plus !) pendant lesquels il faudra pourvoir à votre chat, non seulement un environnement sûr, de la nourriture de qualité, des soins vétérinaires (stérilisation, vaccination, éventuelles maladies et accidents), et différents frais annexes (jouets, prix du billet de train si vous l’emmenez avec vous, frais de garde ….). Etes-vous prêt à vous engager même si vous déménagez un jour, et si la famille devait s'agrandir avec l’arrivée d’un bébé ? Autant de questions qu’il faut se poser avant de choisir un chat.

 

Dr Noémie TOMMASINI
Vétérinaire – Directrice ESAV – Institut Bonaparte
www.easv-institut-bonaparte.fr

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)