Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chat :

Non, les chats ne sont pas responsables du cancer du cerveau !

Lundi 27 Août 2012 |
chat roux

Les chats augmentent-ils le risque d’apparition de cancer du cerveau chez leurs propriétaires ? Non, affirme une récente étude menée en Grande-Bretagne.

Les chats innocentés

Voilà qui devrait rassurer les maîtres et passionnés de matous, un peu plus d’un an après la publication d’une inquiétante recherche réalisée par le CNRS de Montpellier.  Un lien avait alors été établi entre le parasite Toxoplasma gondii, l’agent de la toxoplasmose, et l’apparition du cancer du cerveau. Ce parasite peut être transmis à l'homme via les exréments des chats. Et cette étude avait mené au constat selon lequel les pays les plus touchés par la toxoplasmose étaient aussi ceux dans lesquels on rescensait le plus grand nombre de personnes atteintes de cancers du cerveau.

"La toxoplasmose peut augmenter les chances pour un humain de développer un cancer du cerveau", concluait alors le chercheur Fréderic Thomas.

Mais la nouvelle recherche, réalisée sur 3 ans auprès de 600 000 femmes britanniques âgées de 50 ans et plus, dont 100 000 ayant un chat à la maison, tend à démentir cette affirmation. L'étude conclut en effet que les femmes possédant un matou ne développent pas plus de tumeurs que les autres.

Mais un parasite à surveiller de près

"Les Anglais ont très bien fait de mener cette étude. C'est rassurant pour les propriétaires de chats" affirme Fréderic Thomas, cité par Le Figaro . "Il n'en reste pas moins que la piste de Toxoplasma doit être étudiée de près. Entre 15 % et 20 % des cancers sont d'origine infectieuse" souligne-t-il toutefois.

Ce parasite, qui contaminerait aujourd'hui environ une personne sur trois, était jusqu'alors considéré comme généralement inoffensif, hormis chez les personnes immunodéprimées et les femmes enceintes. Mais de récentes recherches évoquent la possibilité d'un inquiétant effet sur le comportement de l'homme. Le Toxoplasma gondii pourrait affecter le système nerveux et engendrer de graves troubles du comportement. Injecté chez des rats, il semble leur avoir conféré une absence de peur.

Les chercheurs estiment qu'il pourrait, chez l'homme, favoriser l'apparition de maladies mentales, et notamment de la schizophrènie. De nouvelles études devront être menées dans les années à venir pour confiirmer ces soupçons.

Si les chats ne sont plus accusés d'augmenter les risques de cancers du cerveau, ils ne sont donc pas blanchis de tout soupçon.

Crédits photo : B. Rad - Flickr

2 commentaire(s)

Yunareska a écrit:
il y a 4 ans
Après "je suis enseinte" et "mon compagnon est allergique", la nouvelle excuse bientôt à la mode pour abandonner son (ou ses) félins : "je veux pas attrapper le cancer!" ou "j'ai peur de devenir schizo"!!
La recherche est interessante mais les conséquences pour les félins m'inquiètent un peu...même si la race humaine est aujourd'hui un peu plus instruit, il y a quelques siècles (et c'est toujours d'actualité pour certains *@"##° heureusement assez rares), il suffisait qu'ils soient noirs pour se faire brûler...!!
Julie58 a écrit:
il y a 4 ans
Je ne voit pas pourquoi les excréments de nos minous serait des causes des Cancers du cerveau.
Cela ne comporte pas plus de virus qu'autre chose ( enfin des bactérie & microbe ) mais comme tous les excrément de tout être vivants.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)