Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chat :

Menacé d'expulsion parce qu'il nourrit des chats errants

chat errant

Bernard Arnaud, un retraité vivant à Floirac, près de Bordeaux, pourrait bien se retrouver sans logement. Cet homme est en effet menacé d'expulsion par son bailleur. Pourquoi ? Parce qu'en grand amoureux des chats, il nourrit depuis toujours les félins errants de son quartier.

C'est une bénévole de l'Ecole du chat libre de Bordeaux, Thérèse Duhauga, qui a révélé cette affaire aux médias, dans l'espoir de voir ces menaces abandonnées.

22 ans passés à aider les chats de son quartier

Voilà 22 ans que Bernard Arnaud et son épouse vivent dans la cité du Midi et autant d'années que l'ami des chats nourrit et soigne les matous errants. Mais le 7 novembre dernier, rapporte sudouest.fr, le couple a reçu une mise en demeure de son agence immobilière "de cesser de nourrir les chats immédiatement et sans délai", et ce en vertu de l'article 6 du règlement de sa résidence, "interdisant de nourrir les animaux, y compris de passage, dans les espaces verts pour éviter la prolifération d'insectes et de rongeurs".

Déjà, Bernard Arnaud a dû se débarrasser le mois dernier de sa vieille voiture, laissée sur le parking de la résidence et devenue un abri pour les chats errants pendant l'hiver. "ICF Habitat Atlantique me donnait un délai de sept jours pour faire enlever mon véhicule, ce que j'ai fait par mes propres moyens pour éviter une addition qui aurait été très salée" confie-t-il.

Lutter contre la prolifération

Mais les six chats dont il s'occupe actuellement - il fut un temps où Bernard Arnaud nourrissait quelque 18 matous - ne sont pas partis. Fidèles au poste, les "cinq mâles et deux femelles, dont une sur le point d'avoir des petits qui avait été abandonnée par des locataires ayant déménagé récemment" continuent d'attendre chaque jour leur gamelle.

L'homme, qui avec l'aide de l'Ecole du chat libre de Bordeaux lutte contre la prolifération des chats errants en les faisant stériliser, ne comprend pas pourquoi il est ainsi menacé, lui qui prend toujours soin de "retirer la nourriture de façon à ne pas attirer les pigeons et détecter éventuellement l'arrivée d'un nouveau chat" expliquent Thérèse Duhauga et Mathilde Leblond, la présidente de l'association bordelaise qui devrait prochainement mettre en ligne une pétition.

Crédits photo : - Flickr

2 commentaire(s)

Lilou6 a écrit:
il y a 1 an
Je suis d'accord,il faut signé...pour aider ce Monsieur au grand coeur...
Isula a écrit:
il y a 1 an
signée ils faut aider ce MONSIEUR UN HOMME AUX GRAND COEUR
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)