Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chat :

Les Britanniques veulent sauver le chat sauvage d'Ecosse

sauver les chats sauvages d'Ecosse par un test génétique

Les chats sauvages se font de plus en plus rares. Leur population décroît et les zoologistes s’alarment. Si des mesures ne sont pas mises en place rapidement, les chats sauvages pourraient un jour disparaître. C’est la peur qui habite l’Ecosse qui n’abrite plus que quelques centaines de félins sauvages.

C'est pourquoi, un test génétique aurait été récemment mis au point pour différencier les chats sauvages des autres espèces hybrides afin de protéger ces premiers.

Le chat sauvage, une espèce menacée d’extinction ?

Le chat sauvage est un félidé comme les chats domestiques. Il est présent en Europe, en Afrique et en Asie. L’espèce est scindée en six sous-espèces dont fait partie le chat domestique. Ainsi, le chat sauvage n’est pas l’ancêtre du chat domestique.

le chat sauvage ressemble beaucoup au chat domestique. Pourtant les deux espèces sont facilement différenciables. De taille moyenne, la robe généralement tachetée et une queue bien touffue, le chat sauvage présente moins de variations de couleurs que le chat domestique.

Au Royaume-Uni, il ne subsiste que quelques centaines de chats sauvages. Cette espèce est menacée par la circulation automobile, les nombreuses maladies et surtout par l’hybridation avec les chats domestiques.

Les zoologistes britanniques espèrent ainsi pouvoir trouver ces 400 spécimens sauvages et les mettre à l’abri de ces dangers.

 


Un chat sauvage

 

Un test pour sauver le chat sauvage écossais

Un test ADN mis au point par des scientifiques devrait permettre de différencier de façon exacte le chat sauvage des autres espèces hybrides issues de croisements avec des chats domestiques.

Douglas Richardson, gestionnaire des collections d’animaux du parc animalier des Highlands, compte bien préserver le chat sauvage d’Ecosse par cette technique et ainsi, sauver l'espèce : "Nous [protestons] (…) parce que les Indiens ne font pas tout ce qu'ils peuvent pour protéger leurs tigres, ou les Kenyans leurs rhinocéros noirs, mais ce serait OK pour laisser [nos chats sauvages] passer à travers les mailles du filet ? Je ne le pense pas ! Nous avons ici cet emblème iconique des Highlands, et si nous ne levons pas le petit doigt, il va disparaître, c'est garanti".

Une bonne initiative de préservation des espèces de la part des Ecossais ! Espérons que ce test ADN sera fructueux et permettra de sauver le chat sauvage d'Ecosse !

7 commentaire(s)

Annee_1d a écrit:
il y a 4 ans
C'est vraiment une bonne initiative ! Et comme le montre cet article , c’est toujours a cause de l'homme que les espèces disparaitre ! J’espère juste qu'il n'est pas trop tard pour sauver les chats sauvages ...
Chantal a écrit:
il y a 4 ans
Et oui! Si les particuliers ne se débarrassaient pas de leur chat, s'il y avait plus de stérilisations ou de castrations, ce genre de truc n'arriverait pas! Encore les deux pattes qui sont responsables! Pour pas changer!
Marie-Claude a écrit:
il y a 4 ans
du méme avis aussi que les autres commentaires c'est une tres bonne initiative
Un ancien utilisateur a écrit:
il y a 4 ans
Cool espérons que les scientifiques arrivent à une fin concluante et heureuse pour sauver ces chats sauvages de leur extinction .
Ninip75 a écrit:
il y a 4 ans
très bonne initiative: c'est tellement rare!!!!!!!!!!
Un ancien utilisateur a écrit:
il y a 4 ans
Tout à fait d'accord. Une bonne initiative. Pour une fois que l'homme veut préserver une espèce au lieu de contribuer à la faire disparaître...
Pink-Muffin a écrit:
il y a 4 ans
Bonne initiative!
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)