Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chat :

A Clermont-Ferrand, on préfère les chats libres aux chats errants

Lundi 02 Juillet 2012 |
chats libres clermont ferrand

Cela fait 10 ans que la ville de Clermont-Ferrand a mis en place une politique de stérilisation et de soins pour mettre fin à la surpopulation féline dans l’agglomération.

On ne parle plus de chats errants, mais de chats libres !

D’autres villes comme Rennes, Béziers, Amiens ou la Communauté du Grand Nancy mènent la même politique pour enrayer la prolifération de chats.

A Clermont-Ferrant, on reconnait le statut de chat libre. Cela signifie qu’un chat qui vit dans la rue peut y rester, s’il est sain et stérilisé.
 

Comment contrôler la population féline ?

Sur demande de la ville, la fourrière « Chenil Service » se rend là où il y a une nouvelle concentration de chats errants ou abandonnés, mais n’intervient que s’il y a une femelle allaitante afin que les individus les plus jeunes soient nourris une fois à la fourrière.

Les chats souffrant de maladies graves infectieuses ou contagieuses doivent être euthanasiés. C’est aussi, malheureusement, le cas des portées de chatons de moins de 6 semaines abandonnées sur la voie publique. Non sevrés, non accompagnés de leur mère, leur survie est quasi impossible en fourrière.

Les chats dits « non sociables », qui ne peuvent ni être manipulés, ni soignés, ni vaccinés et se montrent particulièrement agressifs peuvent aussi être euthanasiés.

Les autres chats sont soignés, vaccinés, stérilisés. Ils sont gardés en convalescence plusieurs jours avant d’être remis en liberté là où ils ont été trouvés.

Des chats libres qui peuvent être adoptés

Ces chats en pleine santé et fraichement identifiés deviennent la propriété de la ville de Clermont-Ferrand. En 2011, ce sont 67 chats qui ont été capturés et 43 qui ont été relâchés avec le statut de « chat libre ». Depuis 2001, ils sont plus de 500 chats à avoir été relâchés.

Les habitants de la ville peuvent tout à fait adopter un des chats libres de la ville si le cœur leur en dit. Fin 2011, il y a d’ailleurs eu 2 demandes d’adoption de chat.

Toutefois, cette politique a un coût : pour un chat, il faut compter 80 euros de chirurgie et 50 euros de garde pour convalescence. Soit au total sur 10 ans, plus de 65 000 euros pour le bien-être de nos matous ! Mais ils en valent la peine n’est-ce pas ?

En savoir plus : Du chat errant au chat libre

6 commentaire(s)

Cawole77 a écrit:
il y a 4 ans
je trouve cette initiative plutôt pas mal, certes il y a un hic, celui des autres qui n'ont pas la possibilité de se faire stériliser pour diverses raisons, mais je suis dans un village, où les chats errants sont nombreux,( de bonnes âmes leur donne a manger), ils se reproduisent, et plus de la moitié des chats meurent cartonnés par les voitures!!!! d'autres sont maltraités, il y a aussi des chats très agressifs dû malheureusement à l'humain , bref, l'homme a fait en sorte et fera en sorte que la prolifération des chats soit toujours importante, au gré de ses caprices!Mais ne vaut il pas mieux faire un "tri", garder certains, tout en étant réglementé, plutôt que de laisser ces animaux à leur triste sort, de toute manière, il y aura toujours plus de chats morts en laissant faire ainsi, les associations n'en peuvent plus! financièrement et moralement, car ce ne sont pas que les chats! Maintenant tous les animaux se trouvent dans cette situation, c'est un cercle sans fin! Parfois il faut réfléchir un peu plus profondément, et se demander ce qui est mieux pour toutes ces pauvres bêtes que l'humain jette à la rue, maltraite! Ne fermons pas les yeux, si nous avions réagis nous en serions pas là, a faire un choix aussi douloureux soit il..
Un ancien utilisateur a écrit:
il y a 4 ans
C'est bien pour les chats qui sont stérilisés et remis en bonne santé

mais pour les autres ...
Un ancien utilisateur a écrit:
il y a 4 ans
J'habite à Clermont-Ferrand, et je ne savais même pas que la ville menait ce genre d'opérations. D'un côté, je suis fière pour les chats vivant en liberté dans la ville. Et d'un autre, triste, car il en reste qui auront un sort bien moins joyeux...
Miss Delko a écrit:
il y a 4 ans
Chouette, au moins ils sont libres sans courir de risques !!!
Chantal a écrit:
il y a 4 ans
Non Julie58, ce n'est pas super du tout! Beaucoup trop d'euthanasies. Dans les assoc au moins, ils font leur possible pour sauver les chatons abandonnés, quant aux autres, ceux qui sont malades, beaucoup d'assoc dépensent beaucoup pour sauver un chat! Sur 67 chats capturés, seulement 43 de relâchés? Ca fait 30% d'euthanasie! Mais tu es très jeune, tu as vu le bon côté, moi, je vois le tout.
Julie58 a écrit:
il y a 4 ans
C'est super !
Au moins les chats sont gentils , non malade et stérilisé.
Enfin une ville qui prend cela à sa charge.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)